Le Tétrapak, nouveau matériau de construction écologique

[caption id="attachment_810" align="aligncenter" width="718"] le tetrapak : matériau d'eco construction[/caption] Créé il y a environ 70 ans, l'emballage TetraPak, tout droit venu de Suède, a conquis la planète. Sa forme qui facilite son transport, ses qualités intrinsèques qui offrent une bonne conservation aux produits qu'il emballe, sa surface entièrement imprimable (toujours une bonne nouvelle pour les marques qui veulent toujours s'offrir plus de visibilité), ou encore ses nombreux formats lui assurent un succès qui ne se dément pas. Et qui remplit les poubelles... Même si le recyclage est possible, il n’est pas toujours très simple à mettre en place à cause de la composition des briques. Celles-ci se composent en effet de carton pour 73%, mais aussi de polyéthylène pour 23% et d'aluminium pour les 4% restants). Trois matériaux liés, qui nécessitent un lourd procédé mécanique de détrempage et de brassage pour être séparés. Séparés pour quoi, d'ailleurs ? Pas pour refaire des emballages Tetra Pak, puisque la pulpe de carton servira à la fabrication de sacs en papier ou de papier toilette, quand les autres éléments iront servi de matières premières pour des bancs publics ou des piquets de clôture. Dans le sud du Mexique, l’organisation Techamos Una Mano a une idée différente pour offrir une seconde vie à ces emballages usagés, une idée géniale : pourquoi ne pas utiliser le TetraPak et ses qualités d'isolation comme matériau de construction ? Aussitôt dit, aussitôt fait : grâce à une technique mise au point avec des ingénieurs locaux, des étudiants et des bénévoles se succèdent sur les chantiers des quartiers pauvres de l’état d’Oaxaca pour remplacer les abris en tôle par ces nouvelles constructions. La technique employée est un exemple d'éco-construction : des cadres en bois sont assemblés pour constituer l'ossature du bâtiment. Sur ces cadres, les bénévoles agrafent des pans de TetraPak qui forment alors une couche étanche et isolante qui protège le bois de l'humidité. Quant aux interstices entre les membranes de TetraPak, ils sont comblés avec des bouteilles plastique qui en améliorent l'isolation. Cette structure seule, qui nécessite en tout 4000 TetraPak, est capable de maintenir une différence de 8 degrés entre l'intérieure et l'extérieur du bâtiment. Grâce à cette technique, une vingtaine de bénévoles peuvent monter une maison d'une trentaine de mètres carré en une semaine, pour un coût total inférieur à 3000 euros. Selon les chiffres donnés par la société Tetra Pak elle-même, en 2011, plus de 167 milliards de ces emballages ont été livrés partout sur la planète. Ca en fait, des maisons potentielles à construire. Si les Mexicains ne veulent pas importer autant d'emballages du monde entier, il leur reste toujours la solution de développer un matériau de construction fait avec des bouteilles de Coca-Cola recyclés : avec 225 litres bus par an et par habitant, ils sont de loin les plus gros consommateurs de la célèbre boisson américaine. Les cadavres de bouteilles ne devraient pas manquer…
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 27 novembre 2012 à 04:29
3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
Les derniers articles de l'auteur :
  • Isolant : quand le carton détrône le papier …
  • Les chemins ruraux sauvés par les sénateurs
  • Energie solaire : la révolution Rawlemon
  • Pas de commentaire à "Le Tétrapak, nouveau matériau de construction écologique"

      Laisser un commentaire

      Votre courriel ne sera pas affiché.