A Alençon, un composteur à 15€

[caption id="attachment_65883" align="alignnone" width="735"] composteur a 15 €[/caption] La question de la nécessaire réduction de la quantité de déchets produite chaque année par les Français a déjà été abordée à maintes reprises sur notre site. La distribution de poules qui se nourrissent de restes de repas, ou la facturation aux riverains par les services chargés du ramassage des ordures en fonction du poids de celles-ci en sont deux bons exemples. Avec 354 kilos de déchets produits selon le Cniid (le Centre national d'information indépendante sur les déchets), des efforts restent cependant à fournir. Et si les pouvoirs publics proposaient des solutions à leurs concitoyens ? S'ils leur mettaient le pied à l'étrier et faisaient un premier pas dans leur direction ? C'est ce que la Communauté urbaine d'Alençon, en Basse-Normandie, propose en distribuant contre une participation financière de 15 euros des composteurs de 600 et 800 litres. Pour les habitants du coin qui ont la chance d'avoir un petit terrain pour y faire du compost, c'est une véritable qui leur est offerte, à un prix défiant toute concurrence. Imaginez un peu que vous pouvez alléger vos poubelles de nombreux déchets : résidus de tonte d'herbe, épluchures, restes de repas, litières des animaux domestiques, cartons, boites d'oeufs, etc… Une fois mis dans le composteur, tous ces déchets mélangés vont commencer à se décomposer sous l'action de micro-organismes. Ceux-ci, en digérant les matières présentes et en les rejetant sous forme d'humus vont créer de la chaleur, chaleur qui a tendance à stimuler l'activité des autres micro-organismes. La réaction de décomposition sera, du moins au début, très rapide. Pour éviter un quelconque pourrissement des déchets, il convient d'aérer régulièrement le tas de compost, et de l'arroser pour alimenter la réaction. La bonne humidité d'un compost se mesure à mains nues, et saisissant une poignée de matière en décomposition, qui doit avoir l'aspect d'un morceau de terre humide, sans que de l'eau ne s'échoue ni que le morceau saisi ne s'effrite. Selon les conditions météo, le processus de compostage prendra plus ou moins de temps (comptez tout de même au minimum 3 semaines pour un cycle complet) et vous permettra, in fine, de récolter un engrais naturel de première qualité pour répandre sur vos fleurs et dans votre potager. Mais comme la communauté urbaine d'Alençon fait bien les choses, elle a prévu pour celles et ceux qui ont reçu un composteur des réunions d'informations pour enseigner les bonnes pratiques. Espérons que d'autres communautés d'agglo lisent ceci…
Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 28 avril 2014 à 08:42
123 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
Les derniers articles de l'auteur :
  • Demain – le FILM à voir !
  • un restaurant solaire, un projet fou ?
  • Demain, la Turquie chauffée à la pistache ?
  • 9 Réponses à "A Alençon, un composteur à 15€"

    • comment-avatar
      J-Michel 3 mai 2014 (12 h 03 min)

      Bonjour,
      Nous avons 2 lieux de compostage (2 enclos ouverts) : 1 pour les déchets naturels (tonte, épluchures de NOS fruits et légumes ou ceux non traités), qu’on utilise dans le potager ; 1 autres pour les déchets chimiques/traités (épluchures de fruits et légumes traités), ce dernier n’est pas utilisé, les pesticides sont sans doute en forte concentration dans ce dernier.

    • comment-avatar
      Frederique Llensa-Vanderlynden 3 mai 2014 (20 h 15 min)

      Il y a un an ou deux, nous avons reçu dans une réunion d’information et d’enseignement de comment composter un composteur de la part de la communauté de communes du Douaisis. Ce composteur ne nous appartient pas et si nous ne l’utilisons pas, nous devons le rendre. Cette mise à disposition nous permet de composter TOUT ce qui est chez nous compostable. Pour acheter les premiers vers à compost, je conseille le rayon pêche de Décathlon. La seule production de notre jardin est le lierre,dont ma grand-mère a malheureusement couvert nos murs. Le compost est en fait prêt en deux mois environ.

    • comment-avatar
      Frederique Llensa-Vanderlynden 3 mai 2014 (20 h 16 min)

      Le Douaisis est la région de Douai (59)

    • comment-avatar
      Dorothée HUREL 3 mai 2014 (22 h 57 min)

      Bravo pour cet article sur le compostage ! Connaissez-vous le Brass’Compost ? Si oui, cela vaudrait la peine d’en parler plus souvent. Sinon, cela vaudrait la peine d’en parler dès que possible. C’est un outil absolument indispensable pour obtenirun compost magnifique, rapidement et sans efforts… http://www.brasscompost.com/

    • comment-avatar
      grenouille 4 mai 2014 (21 h 54 min)

      Il y a aussi le composteur à 0€ : les déchets en tas dans le jardin, dans un coin un peu ombragé. Ca marche tout aussi bien, c’est plus facile à aérer (à l’aide d’une fourche) et c’est archi gratuit. Ca évite même de se prendre la tête à aller chercher le composteur en voiture…

    • comment-avatar
      J.Ph. ROSELLO 5 mai 2014 (0 h 28 min)

      « Pour éviter un quelconque pourrissement des déchets, il convient d’aérer régulièrement le tas de compost » : ne pas confondre « putréfaction » et « pourrissement ». Le premier se produit en absence d’oxygène, libère des odeurs pestilentielles et de l’ammoniac d’où perte de l’azote, le second n’est que le processus normal de décomposition.

    • comment-avatar
      rabovend 14 juin 2014 (19 h 38 min)

      Et si vous confectionnez un tambour-crible cela vous apporte un compost tamisé
      agréable à mettre en place et du plus bel effet dans votre potager.
      Facilement réalisable par le bricoleur et tellement efficace.

    • comment-avatar
      Marie-Françoise 23 juillet 2014 (22 h 44 min)

      personnellement, pour un encombrement moindre, je pense essayer le lombricompostage.
      Petit problème: les lombricomposteurs sont chers et j’ hésite à investir avant d’avoir des témoignages d’ utilisateurs.

    • comment-avatar
      Friendly 3 janvier 2015 (21 h 03 min)

      à Rabovend, comment confectionner un tambour-crible ? merci

    Répondre à Dorothée HUREL Cancel reply

    Votre courriel ne sera pas affiché.