Interview de Corinne Lepage

 

=================>Début de l'article <=================

Univers-nature - Quittons le monde politique pour rejoindre l'associatif avec OVALE (Observatoire de vigilance et d'alerte écologique). Ou en est cette belle idée, qui apparaît bien silencieuse ?

Corinne Lepage - Cette idée s'est concrétisée. C'est maintenant une association qui fonctionne, nous sommes une cinquantaine au sein d'OVALE. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, mais je dirais que ce n'est pas une association qui se veut militante, c'est une association qui regroupe des scientifiques de très haut niveau, capables d'intervenir sur les débats et de donner leur point de vue. Vous parliez tout à l'heure d'objectivité et d'impartialité, je veux modestement parler d'honnêteté, c'est à cela que nous voulons nous atteler. Avoir une parole libre, honnête, en indiquant ce que l'on sait et ce que l'on ne sait pas, en acceptant de mettre le débat là, où du coup, on ne veut pas qu'il soit, parce que précisément il est gênant. Cela peut être sur les ondes électro-magnétique, cela peut être sur la charte de l'environnement, sur les OGM en liaison bien entendu avec le CRIIGEN, sur le nucléaire en liaison avec la CRIIRAD, cela peut être sur tout nouveau secteur, je pense en particulier aux nano-technologies dont nous serions bien inspirés de nous occuper aujourd'hui, avant qu'il ne soit trop tard...

Univers-nature - Un mot de conclusion !!

Corinne Lepage - Ecoutez, je crois que plus que jamais, tous ceux qui défendent avec conviction une certaine vision de l'homme, puisque c'est de cela dont il s'agit, dans ses rapports avec la nature, dans ses rapports avec la création, dans ses rapports avec le progrès, qui ont tiré les sonnettes d'alarme depuis des années et qui maintenant, voient malheureusement leurs prédictions se réaliser, doivent travailler ensemble pour faire changer les choses. Maintenant le temps du blabla est passé, nous sommes vraiment entrés dans le temps de l'action et celui de l'urgence.

Pas de commentaire à "Interview de Corinne Lepage"

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.