Revêtements de sol écolo : y’a du choix !!

Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Il y en a pour tous les goûts et les pièces, avec des touchés très différents et des matières aussi variées que les couleurs, pour au final, des combinaisons décoratives et fonctionnelles qui n’auront de limite que votre imagination. • Les sols durs et froids - La pierre naturelle Doyenne des revêtements de sol, la pierre a vu sa finition devenir exemplaire au fil du temps, sans pour autant perdre son caractère naturel, robuste et passe-partout, le tout avec une longévité impressionnante. Son contact froid et dur, la réserve aux lieux de passage et pièces de jour (salon, salle à manger). Pour la cuisine, il faut se garder de choisir des pierres poreuses, source de taches et de salissures indélébiles. - Les carreaux en terre cuite Les carreaux sont encore fabriqués de manière traditionnelle : argile, feu, eau. Les coloris sont multiples : du beige au rouge en passant par l’ocre et le brun. Une finition à la cire naturelle leur apporte éclat et facilité d’entretien, dans toutes les pièces. • Les sols isolants et durables - Le parquet bois Le bois apporte au sol ses qualités isolantes, sa chaleur et une longévité importante. Adapté à quasiment toutes les pièces, il nécessite toutefois un entretien régulier et est relativement sensible aux rayures. Dans les pièces d’eau (salle de bains, cuisine), optez pour une vitrification naturelle avec une « huile dure », qui durcira le bois et le rendra étanche. - Le linoléum Champion incontesté des revêtements de sol écolo, le linoléum est composé d’huile de lin, de colophane, de farines de liège et de bois, de calcaire, de pigments naturels (oxyde de fer) et de jute. Le vrai linoléum est un matériau naturel qui cumule les avantages: remarquable résistance à l’usure, propriétés bactéricides et anallergiques, antistatiques, chaleur proche de celle du bois, bon confort acoustique, grande variété de coloris et pour finir un matériau facile à vivre avec le passage d’un simple tissu humide pour l’entretien. Il trouve sa place dans toutes les pièces (sauf salle de bains et cuisine). - Le parquet en liège De tous les revêtements de sol, le parquet en liège est le seul matériau à concurrencer sérieusement le linoléum. Réputé pour ses propriétés isolantes (thermique et phonique), le parquet en liège apporte une grande quiétude aux pièces qu’il équipe. Flexible, il est très confortable, sa surface offrant, en outre, l’avantage de ne pas être glissante comme un parquet ciré. Côté entretien, c’est la copie conforme du linoléum, avec un simple tissu humide à passer. Seul bémol au regard du linoléum, sa moindre résistance à l’usure, mais cela reste très relatif. • Les revêtements tissés C’est une famille nombreuse. En partant du plus intéressant, on retiendra le sisal, le jonc de mer, la laine, le jute et le coco. Ces revêtements de sol sont à proscrire des cuisines et salle de bains, pour cause de non-résistance à l’humidité, tandis que leur pose (sauf pour les tapis) nécessite l’emploi de colle pour les stabiliser au sol. De même, de par leur texture, ils sont sensibles aux taches, exception faite du jonc de mer, et captent plus facilement les poussières et autres salissures solides. Enfin, leur durabilité, exception faite du sisal, est moindre que celle des matériaux listés ci-dessus.
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 01 avril 2014 à 07:00
3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
Les derniers articles de l'auteur :
  • Isolant : quand le carton détrône le papier …
  • Les chemins ruraux sauvés par les sénateurs
  • Energie solaire : la révolution Rawlemon
  • 9 Réponses à "Revêtements de sol écolo : y'a du choix !!"

    • comment-avatar
      coucou06 5 avril 2014 (20 h 08 min)

      Moi j’aime bien celui sur la photo avec les cabochons. On le trouve où ? Quelques adresses seraient utiles !

    • comment-avatar
      alain 8 avril 2014 (8 h 37 min)

      Sympa,
      Mais rien pour les pièces humides sauf les revêtement « durs et froids » ?

    • comment-avatar
      kathrine fogarty 19 avril 2014 (18 h 45 min)

      bonjour
      je suis à la recherche de marques pour les sols en liège… un vrai parcours du combattant ! jusqu’à maintenant j’ai trouvé au Portugal ou en Alsace… j’attends la foire de paris pour la suite, mais si vous avez des fournisseurs à m’indiquer je suis totalement preneuse !
      un grand merci par avance
      kathrine

    • comment-avatar
      MIKO 22 avril 2014 (16 h 57 min)

      Un sol ne peut pas être ‘anti » statique.
      Un revêtement de sol peut être astatique, dissipateur ou conducteur.
      Les limites entre ces trois catégories ne sont pas strictement définies

      NF EN 1081 et NF EN 1815 pour les mesures.

      Conducteur 5E5 < RET < 10E6 – 10E7 et Potentiel de charge < 100 V ou moins

      Dissipateur 10E6 – 10E7 < RET < 10E9 et Potentiel de charge 10E9 et Potentiel de charge < 2kV

      Le linoléum est apparemment écologique, mais sa fabrication nécessite une quantité importante d'eau !
      Très utilisé dans les hôpitaux, il est moins résistant à l'usure que le PVC avec qui il est en concurrence. Lino = U3 ; PVC = U4
      Il se "soude" moins bien que le PVC.

      Membre des experts associés à l'élaboration de la norme NF EL STAT

    • comment-avatar
      MIKO 22 avril 2014 (17 h 03 min)

      Rectificatif
      Dissipateur 10E6 – 10E7 < RET < 10E9 et Potentiel de charge 10E9 et Potentiel de charge < 2 kV

    • comment-avatar
      MIKO 22 avril 2014 (17 h 10 min)

      Rectificatif bis – mon texte est tronqué après sa validation

      Astatique RET > 10E9 et Potentiel de charge < 2 kV (limite de perception d'une décharge électrostatique – arc de 2 cm.

      RET du corps humain 5E4 – très conducteur !!!

      Les composants électroniques non protégés peuvent être détruits
      par une décharge inférieure à 100 Volts.

    • comment-avatar
      antoine 23 avril 2014 (11 h 20 min)

      Si ! Les salle d’eau et toilette de notre vieille maison sont restées en parquet ; j’ai passé celui-ci à l’essence de térébenthine, puis à l’huile de lin, comblé tous les interstices avec un joint de caoutchouc souple qu’on trouve dans tous les magasins de bricolage). Le contact est chaud, l’eau perle sur la sur face, l’ensemble est lavable avec une serpillère très essorée, éventuellement avec une lessive contenant de l’huile de lin, et c’est beau.

    • comment-avatar
      antoine 23 avril 2014 (11 h 21 min)

      Je suppose donc que çà peut fonctionner avec des parquets neufs.

    • comment-avatar
      Jahl 14 juin 2014 (17 h 53 min)

      Oui c’est faisable sur du parquet neuf. On peut faire un mélange 1 tiers essence de térébenthine naturelle, non minérale, et 2 tiers d’huile de lin crue, mieux que la chauffée qui est rouge. Ce mélange est aussi extraordinaire sur le carrelage de terre cuite à passer légèrement chaud après la pose lorsque le carrelage a séché, en couche généreuse sans cependant tremper. Essayez le surplus si nécessaire avec un chiffon, et laisser pénétrez 24hrs sans marcher dessus pour ne pas faire de trace. Ce traitement ne se fait qu’une fois, il imprègne et imperméabilise le carreau qui prend une teinte profonde, chaude et satinée pour toujours. Pour les parquets bois, ajouter à chaque lavage avec un savon naturel un bouchon d’huile de lin, ça fait ressortir les veines du bois c’est beau et efficace pour l’impermeabiliser.

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.