Des dêchets pour construire ma maison

[caption id="attachment_798" align="aligncenter" width="718"] maison fabriquée à partir de dêchets en angleterre[/caption] Duncan Baker-Brown. Un nom qui fleure bon la perfide Albion. Bien vu. En plus d'être un sujet de Sa Majesté, Duncan Baker-Brown est aussi architecte. Il s'est lancé dans un projet un peu fou avec les étudiants de l'Université de Brighton, dans le sud du pays, celui de construire la première maison du royaume entièrement faite à partir de matériaux de récupération. L'idée de sa maison en déchets, Duncan l'a eue en apprenant que Kevin McCloud, présentateur de l'émission "Grand Designs" sur Channel 4 (une sorte d'équivalent au programme court "Du côté de chez vous" que nous connaissons en France, spécialisée dans la présentation de maisons qui sortent de l'ordinaire), s'était fait construire la maison de ses rêves en matériaux écologiques. Notre architecte, qui bénéficie d'une vraie expérience dans le secteur du bâtiment, cite une statistique qu'il qualifie de "choquante" : 'Quand cinq maisons sont construites, l'équivalent en déchets de l'une d'entre elles finit en décharge". Selon lui, les constructeurs ont toujours tendance à commander plus de matériaux que ceux dont ils ont réellement besoin, et qui finissent invariablement à la poubelle. Dans la maison qu'il construit à Brighton, rien de tout cela. La structure de la maison sera en bois. Les essences locales sont choisies. Pas ou peu de transports, ni de mise en danger d'espèces végétales. Pour l'isolation, place là encore au système D : papier, verre, chanvre, ou dalles de moquette sont au programmes. Voilà pour le rez-de-chaussée. Pour le premier étage, l'architecte et ses étudiants ont imaginé une structure en panneaux préfabriqués, conçus à partir de débris de l'industrie du bois. Là encore, pour l'isolation, système D avec notamment du papier. Précision utile : la densité de papier est telle qu'elle prévient de tout risque d'incendie. Mieux : cette densité permet une isolation remarquable qui garde la chaleur en hiver, et l'empêche de pénétrer en été. Sur le toit, une grande surface devrait être vitrée, pour bénéficier d'un ensoleillement maximal et des économies d'énergie que cela suppose. Pour l'alimentation de ses toilettes et autres bacs à vaisselle, la maison est équipée d'un système de récupération des eaux de pluie : Brighton étant non seulement anglaise, mais en plus située sur le littoral, les habitants ne devraient pas souffrir de la sécheresse… Au-delà de la simple performance et du "buzz" que son projet ne manquera pas de créer, tant au niveau local que sur la Toile, Duncan Baker-Brown veut faire de sa maison un prototype pour le secteur de la construction, se dressant dans le sud du Royaume pour prouver que les déchets issus des chantiers ne peuvent plus être ignorés, et qu'ils peuvent même représenter une source de matières premières. Pour voir la maison, nous vous conseillons d'attendre quelques mois puisqu'elle ne devrait pas être terminée avant le mois de mai 2013. Cochez vos agendas…

Pas de commentaire à "Des dêchets pour construire ma maison"

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.