Suspensions Intégrales de Plantes Fraîches (SIPF)

Santé

Une plante fraîche est un être vivant contenant jusqu’à 200 constituants et enzymes, qui agissent et se potentialisent en synergie. De nombreuses études ont constaté que l’activité d’une plante est liée à l’intégralité biochimique de celle-ci et non à un constituant chimique particulier.

Le procédé SIPF (Suspensions Intégrales de Plantes Fraîches) est un procédé de fabrication qui présente pour particularité de conserver l’intégralité des constituants tels qu’ils se trouvaient à l’état natif dans la plante fraiche. Ce procédé est breveté depuis 1981 et a récemment été cédé au Laboratoire Synergia, qui vient d’obtenir la labellisation Agriculture Biologique par ECOCERT sur la totalité du procédé. Seule une plante échappe à cette labellisation, le fucus, qui est une algue.

Les 7 étapes du procédé SIPF

Culture des plantes médicinales
En dehors du fucus, les 17 plantes utilisées dans le concept SIPF sont cultivées en Ardèche, région française exceptionnelle pour la variété de ses sols et la diversité de son climat, en respectant les règles de l’agriculture biologique.

Récolte
C’est un moment très important pour la qualité des SIPF. Les plantes sont cueillies en fonction de la date idéale de cueillette, qui peut être différente pour chacune d’entre elles. Moins de 24 h après la récolte, les plantes fraiches sont réceptionnées pour la transformation. Un premier contrôle permet de contrôler l’identité de la plante et de vérifier la qualité de la récolte, sans ionisation ni irradiation.

Cryobroyage
Les plantes son refroidies à -25°c par de l’azote afin de bloquer la dégradation enzymatique. Elles sont ensuite broyées à -196°C en particules de 1 mm puis de 50 à 400 microns (1 micron = 0, 001 mm).

Mélange et Macération
La poudre ainsi obtenue est mélangée à de l’eau et de l’alcool bio (30% d’alcool) et laissée en macération pendant plusieurs semaines.

Centrifugation
Cette opération s’effectue en 2 phases, d’abord pour séparer la « boue » du jus macéré puis pour affiner le jus ainsi obtenu.

Ultrapression moléculaire
La « boue » est asséché par ultrapression moléculaire (40 bars).Cette opération permet de récupérer un jus pur très concentré qui est mélangé au premier jus obtenu lors de la centrifugation.

Stabilisation du produit et contrôles
Les SIPF ainsi obtenus sont contrôlés (dosage des principaux actifs) et la concentration en alcool est ajustée afin de respecter la charte de fabrication.

SIPF : caractéristiques et spécificités

Efficacité
Le procédé SIPF respecte et restitue l’intégralité biochimique de la plante fraiche pour une efficacité supérieure à toutes les autres formes galéniques avec une plus grande rapidité d’action. La conservation en suspension hydroalcooliques de 30% seulement permet d’améliore la biodisponibilité du potentiel thérapeutique.

Spécificités
La présence d’alcool n’a pas toujours bonne presse, pourtant les quantités sont minimales. Ainsi, 5 ml de SIPF (la dose moyenne généralement conseillée par jour, à diluer dans de l’eau) correspond à 0,024 g d’alcool par litre de sang pour un homme de 70 kg. Contre à 0,20 g d’alcool par litre de sang après absorption d’une bière de 25 cl à 5°. Cependant, en raison de la présence d’alcool, et conformément aux recommandations sanitaires, les SIPF sont contre-indiqués chez la femme enceinte et les enfants de moins de 40 kg.

A la Une

17 SIPF, des plantes traditionnellement utilisées en phytothérapie

Les SIPF sont organisées en famille même si une plante possède en général une multitude de propriétés, à utiliser dans des contextes différents, seules ou en association.

Cassis SIPF et Prêle SIPF pour la sphère osseuse et articulaire
La déminéralisation osseuse et les douleurs articulaires touchent toujours plus de personnes et de plus en plus tôt. Prêle SIPF participe à l’entretien et à l’équilibre de la structure osseuse (action reminéralisante) et de la structure cutanée. Cassis SIPF est indiqué pour diminuer l’inflammation articulaire et pour son intérêt global dans la sphère de la mobilité articulaire.


Artichaut SIPF et Mélisse SIPF pour les troubles de la digestion
Les mauvaises habitudes alimentaires, le stress sont à l’origine de troubles de la digestion. Ces troubles sont le résultat d’une mauvaise osmose des différentes étapes de la digestion. Artichaut SIPF draine et soulage le foie, ce qui favorise l’élimination biliaire, permettant ainsi une meilleure digestion. Mélisse SIPF est un antispasmodique naturel qui aide à réduire les gênes digestives d’origine nerveuse, la dyspepsie et les ballonnements.

Valériane, passiflore, aubépine et millepertuis, les SIPF du sommeil
L’insomnie touche plus d’un quart de la population adulte en France. Deux niveaux de symptômes la caractérisent : soit des difficultés d’endormissement soit des réveils nocturnes. S’ils persistent, ces troubles entraînent irritabilité, fatigue, émotivité et pèsent sur le quotidien. Millepertuis SIPF et Valériane SIPF agissent sur les difficultés d’endormissement alors que Passiflore SIPF et Aubépine SIPF sont plutôt conseillés en cas de réveils nocturnes.

Mélilot SIPF et Marron d’Inde SIPF pour les problèmes de circulation
Les problèmes de circulation sont généralement dus à une insuffisance veineuse qui se manifeste par le syndrome de jambes lourdes, des gonflements (œdèmes au niveau des malléoles) qui sont aggravés par la chaleur, ou encore des varices et des hémorroïdes. Seuls ou en association Mélilot SIPF et Marron d’Inde améliorent le confort des personnes souffrant d’insuffisance de la circulation veineuse de retour.

Reine des prés, pissenlit, fucus, les SIPF de la minceur
Quelquefois, la surcharge pondérale est due à une surcharge d’eau dans les tissus. Reine des prés SIPF et pissenlit SIPF sont utilisés pour drainer, détoxifier et désinfiltrer. Fucus SIPF aide à démarrer un régime amincissant en stimulant la thyroïde afin d’accélérer le métabolisme.

Bardane, ortie et échinacée SIPF pour une meilleure immunité
Bien que différentes, ces 3 plantes agissent directement ou indirectement sur l’immunité. Championne toute catégorie, Echinacée SIPF (echinacea purpurea) agit en renforçant les défenses naturelles de l’organisme et en stimulant la résistance du corps aux infections. Utilisée dès les premiers symptômes, Echinacée SIPF permet de faire face aux maux de l’hiver (rhume, grippe, sinusite, etc.). L’ortie fraîche SIPF permet d’éliminer les toxines de l’organisme et de renforcer la flore intestinale, pour une meilleure résistance de l’organisme face aux attaques extérieures. Enfin la bardane SIPF, qui n’est active que lorsqu’elle est fraîche, est un antibactérien et un antimycosique avéré.

Pour tout renseignement et commande s’adresser à :
Laboratoire Synergia
Le Poyet - 43500 Beaune sur Arzon - France
Tel. : + 33 (0)4 77 42 30 10 - www.synergiashop.com
Professionnels de santé : demandez un accès au
site internet dédié maphyto.fr en appelant le + 33 (0)4 77 42 30 10.

Les actus les plus lues

1 réponse à "Suspensions Intégrales de Plantes Fraîches (SIPF)"

  • comment-avatar
    Katchadourian 14 décembre 2014 (12 h 13 min)

    Pour quelqu’un qui veut éviter les médicaments classiques, mais dangereux pour leur effets secondaires, c’est intéressant à lire et à essayer !!

    Gros bisous !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas affiché.