Les nouveaux carburants propres, l’avenir de notre planète

[caption id="attachment_67239" align="alignnone" width="730"] La Tesla model S fait partie des meilleurs ventes de voitures électriques en Norvège. Avec un tarif commençant à environ 70 000 €, ses propriétaires profitent particulièrement des aides fiscales …[/caption] Non seulement pour ne plus dépendre de pays pétroliers, mais également pour l'environnement, il devient nécessaire de développer de nouvelles alternatives propres, afin de réduire, voire de mettre un terme, à notre consommation en pétrole. Au niveau européen, de nouveaux défis ont été mis en place, pour un changement radical d’ici 2020. Au programme, cinq carburants devraient dominer le marché.  
  1. L’électricité : c’est l’alternative la plus développée jusqu’ici. L’idée est de proposer un système de charge plus rapide. Cependant, le système de chargement doit être harmonisé à l'échelle européenne, ce qui sera en particulier difficile pour la France, qui est le seul pays à avoir opté pour des prises de type 3 au lieu du type 2.
 
  1. Les biocarburants : ils représentent aujourd’hui 4,4 % du marché. La Scandinavie, pionnière dans le domaine, recycle ainsi les résidus de l'industrie du bois. Il existe toutefois une grande disparité entre les différents pays d'Europe. Une idée, encore à l’état de développement, serait d’utiliser les micro-algues, dont la production ne présente que des avantages, et dont la croissance par photosynthèse permet de recycler le CO2.
 
  1. Le GPL : bien qu’il ne soit pas encore développé dans tous les pays, l'objectif serait d'avoir une station tous les 150 km, et une pour 150 000 habitants dans les zones urbaines.
 
  1. Le gaz naturel : l’idée est d’en proposer une station tous les 100 km, et une par 100 000 habitants. Attention toutefois à la différence entre le GNV d'origine fossile, et le GNV de récupération, tel le biométhane issu de la fermentation des déchets.
 
  1. L’hydrogène : ce serait la solution la plus écologique. L’objectif est de disposer d’une station tous les 300 km dans l’ensemble de l'UE, ainsi que d’une pour 250 000 habitants d’ici 2020.  Toutefois, les Etats n'en possédant encore aucune bénéficieront d’un délai supplémentaire de 10 ans.
Avec de tels moyens à disposition, il est temps de se tourner vers des voitures développées à cet effet !  Si vous vous sentez concerné par la situation énergétique de notre continent, il est peut-être temps de penser à la reprise de votre véhicule, pour en acquérir un plus respectueux de l'environnement ! Electrique, au GPL ou à hydrogène, quel sera votre choix ?

Pas de commentaire à "Les nouveaux carburants propres, l’avenir de notre planète"