Des représentations en contradiction

S'abonner
pour recevoir
les articles par mail

Prédateur en France : un statut à haut risque !

Faune


=================> Page précédente de l'article <=================

Quelles perspectives envisager ?

La coordination

Pour optimiser cette éducation à l’environnement, il s’agit donc d’utiliser toutes les ressources nous permettant de connaître et de comprendre le pourquoi de certaines pratiques et de certains modes de pensée.

4.1. Modèles et pluridisciplinarité

Pour cela, la concertation entre les différents pays est plus que souhaitable. L’expérience des uns enrichit les autres et les comparaisons font avancer. Connaître les clefs de la réussite du Parc des Abruzzes, pour le citer une fois de plus, contribuerait certainement à l’établissement en France de politiques novatrices et efficaces. De même, les techniques de prévention utilisées dans le Montana (Etats-Unis) sont essentielles à prendre en compte, dans la mesure où elles permettent la cohabitation d’une faune sauvage largement plus développée que la nôtre avec un bétail autrement plus nombreux.

4.2. Le regroupement

On peut dans cette mesure envisager les intérêts d’un jumelage entre des parcs transfrontaliers. Le Parc National du Mercantour a signé en 1987 un jumelage avec le Parco Naturale delle Alpi Marittime en Italie. Cette association leur permet de profiter de l’expérience de l’un et l’autre avec pour base une identité culturelle commune au niveau de la population locale. La création d’un observatoire européen des grands prédateurs fait partie des propositions avancées par Pierre Bracque dans son rapport de mission interministérielle sur la cohabitation entre le loup et l’élevage. La coopération et la coordination internationales sont souvent reconnues par les différents textes de protection de la nature comme étant indispensables à la réalisation efficace et durable des objectifs de conservation. Le WWF est à l’origine du programme “Initiative Grands Carnivores pour l’Europe”. Ce programme regroupe ponctuellement des chercheurs de plusieurs pays et de plusieurs disciplines dans le but de rétablir et de maintenir des populations viables de superprédateurs dans un contexte de coexistence avec l’homme et d’équilibre avec le milieu naturel. Les thèmes traités par ce regroupement de spécialistes portent sur la protection proprement dite des carnivores et de leur habitat, sur leur intégration au sein du développement local, de la conception d’instruments juridiques, économiques et politiques nécessaires et sur la réduction des conflits sociaux généralement fortement liés aux grands carnivores.


=================> suite de l'article <=================

Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 07 février 2013 à 05:41
3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
Les derniers articles de l'auteur :
  • Isolant : quand le carton détrône le papier …
  • Les chemins ruraux sauvés par les sénateurs
  • Energie solaire : la révolution Rawlemon
  • Pas de commentaire à "Des représentations en contradiction"

      Laisser un commentaire

      Votre courriel ne sera pas affiché.