Les 44 tonnes vont peser lourd sur les collectivités

Le 29 février dernier, les députés devaient débattre, dans le cadre de l’examen de la proposition de loi Warsmann sur la simplification du droit, de la suppression de l’obligation d’un sixième essieu pour les camions de 44 tonnes. Anodin de prime abord, ce texte pourrait avoir d’importantes répercussions sur le budget des collectivités et l’environnement, en permettant à des camions de circuler avec quatre tonnes supplémentaires sans ajouter d’essieu. Outre des capacités de freinage réduites, ces derniers auront plus d’impact sur la chaussée, d’où une augmentation des coûts d’entretien assumés par les collectivités. Selon Gérard Allard, spécialiste transport de marchandises à France Nature Environnement (FNE), cela « revient à faire payer aux contribuables les coups de pouces accordés aux transporteurs routiers et à favoriser le report du rail vers la route ».

Or, comme en atteste le rapport du Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD), paru le 11 octobre 2011, le bilan socioéconomique de l’autorisation des 44 tonnes et du maintien des véhicules à cinq essieux est « globalement négatif ». En effet, les coûts de l’impact sur les chaussées dépassent les gains économiques liés à l’amélioration de la productivité du secteur des transports. Contestant, par ailleurs, la légitimité de ce texte sur la forme, FNE a appelé les parlementaires à saisir le Conseil Constitutionnel pour qu’il valide l’inconstitutionnalité de l’article.

Cécile Cassier
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 01 mars 2012 à 12:00
3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
Les derniers articles de l'auteur :
  • Isolant : quand le carton détrône le papier …
  • Les chemins ruraux sauvés par les sénateurs
  • Energie solaire : la révolution Rawlemon
  • Pas de commentaire à "Les 44 tonnes vont peser lourd sur les collectivités"

    • comment-avatar
      lupus 3 mars 2012 (0 h 00 min)

      Ça veut dire augmenter les risques d’accidents. Bravo la sécurité routière !
      Quand les routes seront bien défoncées et qu’il n’y aura plus d’argent pour les refaire, les transporteurs auront l’air bien malin.

    • comment-avatar
      roro 3 mars 2012 (0 h 00 min)

      si cette proposition scandaleuse passe, elle va effectivement conduire à une dégradation très importante du réseau secondaire, absolument pas prévu pour supporter de telles charges. Et cela d’autant plus que de nombreux camions empruntent maintenant ce réseau pour éviter les redevances autoroutières. A arrêter de toute urgence!

    • comment-avatar
      verachaleureux 3 mars 2012 (0 h 00 min)

      De plus, les routes du département (Ardennes) où sévit ce député sont déjà dans un état pitoyable !!!!. Il ferait mieux de valoriser sa circonscription plutôt que d’obtempérer à la pression de consortium routier mais y trouve t-il peut être ses intérêts ?……

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.