Recette maison : la lessive à la cendre

[caption id="attachment_64348" align="alignnone" width="735"] lessive maison a la cendre[/caption] Les lessives et la pollution, c'est une histoire qui semble durer. Les nombreux produits chimiques qui entrent dans leur composition sont de plus en plus réglementés car au fur et à mesure des études d'impact, les scientifiques se rendent compte que des composants chimiques et toxiques finissent par se retrouver dans la nature. Les phosphates par exemple sont interdits en France dans les lessives depuis le 1er juillet 2007 (notons tout de même que la Suisse a pris une décision similaire dès 1986). Malgré les traitements subis par les eaux en stations d'épuration, il restait toujours une quantité de ces phosphates libérées dans les eaux pourtant nettoyées. Or, les phosphates favorisent la multiplication des algues dans l'eau, qui, pour croître, puisent tout l'oxygène présent dans le milieu aquatique. Ce phénomène dit "d'eutrophisation" était supposé diminuer avec l'interdiction des phosphates. Un bienfait mis en doute par le magazine "60 millions de consommateurs" qui dénonçait quelques mois avant l'entrée en vigueur de cette mesure son inefficacité à prévoir, les fabricants de lessive ayant anticipé bien en amont cette interdiction d'utiliser des phosphates dans leurs formules respectives. Désormais, et selon une recommandation de l'organisation professionnelle qui encadre les fabricants de lessive européens, les produits sont plus concentrés. Objectif : réduire la quantité de produit utilisé pour chaque machine (180 grammes de lessive en poudre étaient nécessaires en 1997, contre 80 aujourd'hui) et réduire l'impact environnemental de l'industrie. En chiffres, cela donne 400 000 tonnes de liquide utilisé en moins, 16 000 tonnes de matériaux d'emballages économisés, et 14 000 camions en moins d'envoyés sur les routes d'Europe. Pourquoi pas, après tout. Saviez-vous qu'il existe de bonnes vieilles méthodes, pour faire soi-même sa petite lessive, et en étant parfaitement certain qu'elle ne contiendra pas une molécule chimique au nom imprononçable qui se révèlera peut-être dans 20 ans être un tueur silencieux ? La lessive à la cendres un parfait exemple de ces recette de grand-mère un peu oubliées qui se voient offrir une seconde chance. Jugez donc : prenez deux litres d'eau dans lesquels vous versez quatre verres emplis de cendres de bois. Laissez décanter le mélange pendant 24 heures. Passer ensuite la mixture dans un filtre (un entonnoir recouvert d'un tissu fin fera parfaitement l'affaire). Ajoutez pour l'odeur quelques gouttes d'huile essentielle de citron par exemple. Il vous suffit ensuite de mesurer 2 dL de cette lessive "maison" pour chaque brassée de linge. Par quel miracle cela fonctionne-t-il ? Simplement parce que la cendre contient de la potasse, un dissolvant naturel pour les graisses. Vous ne regarderez plus votre cheminée ou votre barbecue de la même façon après avoir essayé cette lessive…
Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 13 septembre 2013 à 09:59
123 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
Les derniers articles de l'auteur :
  • Demain – le FILM à voir !
  • un restaurant solaire, un projet fou ?
  • Demain, la Turquie chauffée à la pistache ?
  • 8 Réponses à "Recette maison : la lessive à la cendre"

    • comment-avatar
      Eau-la-la 13 septembre 2013 (12 h 16 min)

      Les cendres sont aussi utiles pour :

      Engraisser le jardin : au potager, sous les petits fruits etc. Sauf si cendres de résineux, trop acides. À compléter par un peu de fumier ou crottin.

      Elles peuvent servir à stopper les « baveux », escargots et limaces, qui s’assèchent à force se ramper sur poudre sèche. Toutefois, sous climat humide, faut renouveler trop souvent. La sciure est donc plus intéressante. Sous les fraisiers, autour des pieds de salade etc.

      Dans des WC secs, elles remplacent la sciure. – Mais font plus de poussière ! –

      Enfin, lorsque la neige a gelé et que les pneus ne parviennent pas à mordre le sol, la cendre de bois fait là aussi des miracles à peu de frais. Et sans pollution aucune, contrairement au sel de déneigement.

    • comment-avatar
      cayla-boucharel 18 septembre 2013 (17 h 46 min)

      Dans le lave-linge ?
      Peux-t-on utiliser votre recette de lessive à la potasse dans un lave linge ? et cela vaut-il pour tous les textiles ?

    • comment-avatar
      Josse 19 septembre 2013 (2 h 23 min)

      c’est un peu n’importe quoi car le bois ordinaire ou le charbon de bois ne contiennent que très peu de potasse.
      Par contre si vous arrivez à brûler une grande quantité de fougères aigle ou de tiges de sarrasin une fois qu’il a été battu pour en extraire les grains (évidemment ça se fait rare!! et pour cause…), alors là oui, allez y franchement. C’était le produit qu’utilisaient autrefois les lavandières qui venaient dans les fermes faire la « grande lessive » à la fin de l’hiver et de l’automne. là c’est bourré de potasse, mais il faut une technique bien particulière -une couche de linge, une couche de cendres, une couche de linge etc….- et on « puchait » par dessus de l’eau bouillante jusqu’à plus soif.
      il fallait ensuite aller rincer le linge au lavoir et le battre au battoir pour en extraire la crasse.
      Ce n’est donc pas si « simpliste » que le dit votre articulet….
      Amicalement, (un spécialiste)

    • comment-avatar
      francine 19 septembre 2013 (11 h 04 min)

      le seul problème avec la cendre c’est que cela ne marche que si on fait bouillir le linge. Donc pour tout le reste du linge le mieux est encore le vrai savon de Marseille en copeaux.

    • comment-avatar
      hennebicq 19 septembre 2013 (22 h 16 min)

      Je relève que : » …les scientifiques se rendent compte que des composants chimiques et toxiques finissent par se retrouver dans la nature. » Heureusement que les scientifiques sont là ! Le président, Bachar-al-Assad et d’autres s’en sont rendus compte également. Déjà en 14_18 les bienfaits de la chimie se répandaient partout, jusque dans les jardins que l’on assainissait à l’arsenic. Les publicités vantaient son efficacité sur les insectes.
      La lessive à la cendre sans s et les recettes de grand mère avec un s. S’il vous plait.
      Bientôt Unilever ou Henkel vont nous vendre de la cendre… mais de la cendre de quoi ? Unilever lancera t il un partenariat avec le crématorium du cimetière du Père Lachaise ? Comment se faire encore plus de « marge » avec des recettes de grand-mère. La nature ne s’en portera pas plus mal, les morts n’ont plus d’ailleurs. Le commerce c’est le commerce…

    • comment-avatar
      Marc 21 septembre 2013 (11 h 23 min)

      Coucou Hennebicq
      « La lessive à la cendre sans s et les recettes de grand mère avec un s. S’il vous plait. »
      L’orthographe tu sais c’est vraiment dur et tu en sais quelque chose, ceci est de toi : ‘ les morts n’ont plus d’ailleurs’, mais là c’était vraiment dur… il faut savoir rire quelque fois et rester aimble (là c’est exprès). Le changement c’est quand on veut chacun à son niveau et sans grandes leçons pour les autres. Belle journée.

    • comment-avatar
      bioclim 21 septembre 2013 (14 h 21 min)

      Lorsqu’on joue les professeurs hennebicq il est bon de s’abstenir de faire des fautes.

    • comment-avatar
      Le Guernic 4 octobre 2013 (20 h 29 min)

      Merci. Belle recette

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.