Que faire des feuilles mortes ?

[caption id="attachment_64732" align="alignnone" width="735"] que faire des feuilles mortes[/caption] Les feuilles mortes se ramassent à la pelle, Les souvenirs et les regrets aussi Et le vent du nord les emporte Dans la nuit froide de l'oubli. Ces quelques vers de Jacques Prévert chantés par Yves Montand nous ramènent, inévitablement, à la période que nous vivons actuellement. A l'automne, les arbres se dénudent, les feuilles jonchent les sols. En ville, les services municipaux s'occupent de tout, ramassent ces déchets verts pour éviter les accidents : laissez-les quelques jours par terre, ajoutez un ou deux épisodes pluvieux, et vous obtenez rapidement une patinoire pour pas cher. Mais si vous êtes un particulier, que vous avez un peu (ou beaucoup) de terrain parsemé de quelques arbres, et que vous ne savez pas quoi faire de vos feuilles mortes, voici quelques conseils. Tout d'abord, ne les mettez surtout pas à la poubelle en attendant que les éboueurs viennent vous en débarrasser. En alourdissant le poids de vos ordures, il faudra vous attendre à une hausse de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères l'an prochain. Si vous ne supportez pas la vue de ces déchets verts, emportez-les à la déchèterie la plus proche, une benne spéciale est prévue à cet effet. Sinon, vous pouvez offrir à toutes ces feuilles mortes une seconde vie. La première option consiste à les utiliser pour le paillage. Rassemblez-les toutes au même endroit, et passez la tondeuse à gazon dessus pour les réduire en miettes. Ramassez l'agrégat obtenu pour le disperser sur les pieds des plantes vivaces (iris, oeillet,  primevères, myosotis, etc…) et des bulbes. Cette couche déposée sur le sol le protègera du froid, évitera que l'eau qu'il contient ne s'évapore trop vite et, en se décomposant, elle apportera les nutriments nécessaires aux plants pour passer l'hiver sereinement. L'autre option, déjà bien connue, c'est le compostage. Si vous avez déjà un bac prévu à cet effet, vous pouvez sans soucis y ajouter toute cette nouvelle matière organique qui ne demande qu'à se décomposer au milieu des restes de repas, boîtes et coquilles d'oeufs, cartons, etc… D'ici quelques mois, en aérant et en arrosant régulièrement votre mélange, vous obtiendrez un compost de première qualité qui vous permettra de redémarre votre jardin quand les beaux jours seront en vue. Précision utile toutefois : prenez soin d'écarter, pour le paillage ou le compostage, les feuilles d'arbres fruitiers : celles-ci sont souvent malades et portent pas mal de parasites. Rendez-vous au printemps pour mesurer l'efficacité de ces quelques conseils !
Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 29 novembre 2013 à 07:00
123 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
Les derniers articles de l'auteur :
  • Demain – le FILM à voir !
  • un restaurant solaire, un projet fou ?
  • Demain, la Turquie chauffée à la pistache ?
  • 7 Réponses à "Que faire des feuilles mortes ?"

    • comment-avatar
      Marie-Claire 30 novembre 2013 (12 h 41 min)

      Bonjour,

      Ne pas oublier, aussi que tous les déchets incinérés génèrent de la dioxine, très nocive pour la planète et les êtres vivants. Vous êtes géniaux !

    • comment-avatar
      Olivier 30 novembre 2013 (18 h 34 min)

      L’ultime solution est de les laisser en place, mis à part sur les chemins pratiqués (car pouvant être dangereux). Ça va nourrir les sols et ramener plein de faune et de flore, ce qui n’est jamais un mal en ces temps de massacres écologiques.

    • comment-avatar
      Christophe 30 novembre 2013 (22 h 32 min)

      Bien sûr, Olivier – pourquoi s’acharner sur ces produits naturels qui favorisent aussi la poussée des champignons – une partie naturelle et indispensable du cycle annuelle de la Nature. Et de surcroît – le tapis de feuilles mortes à l’automne est si joli…

    • comment-avatar
      Jacques THOMAS 1 décembre 2013 (11 h 02 min)

      Une nuance importante toutefois : le cas des feuilles de platane.
      Ces feuilles se décomposent très difficilement. On peut certes les utiliser en paillage (en les retirant au printemps), mais certainement pas les mettre dans un composteur : elles formeraient une couche massive et imperméable qui étoufferait toute respiration du compost !

      Par ailleurs, surtout dans le sud de la France, les feuilles de platane sont porteuses d’une maladie, l’anthracnose, qui détruit de nombreuses feuilles au printemps. C’est pourquoi il vaut mieux brûler ces feuilles en prenant soin de ne surtout pas les faire brûler au pied de l’arbre.

    • comment-avatar
      Denis 1 décembre 2013 (12 h 23 min)

      Le broyage/mulching/laisser sur place, comme dans le commentaire précédent est une excellente solution.
      Pour les feuilles malades (arbres fruitiers), le compostage est la meilleur des solutions car, bien fait (aération, bon équilibre carbone/azote), le compostage détruit les maladies et les ravageurs parasites, même sans montée de température. Le paillage avec des feuilles malades est possible aussi, à condition d’éloigner les feuilles malades d’environ 20 m de leur source. On peut pailler le potager avec les feuilles malades des pommiers situés à 20 m. En complément d’info, voir le livre Composts et paillis, pour un jardin sain, facile et productif, édition Terre Vivante

    • comment-avatar
      Paul 2 décembre 2013 (10 h 11 min)

      Les cartons dans le compost…hum!
      Ne pas oublier que les encres d’imprimerie sont toxiques et non biodégradables !
      Donc, les cartons sont destinés au recyclage (tri sélectif) et non au compost…

    • comment-avatar
      Laurence 2 décembre 2013 (10 h 31 min)

      Mais je croyais que les feuilles mortes acidifiaient le sol et étaient mauvaises pour les pelouses par exemple ?

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.