Oklahoma : la tornade sème le chaos

Les tornades sont considérées comme les phénomènes météorologiques les plus extrêmes et potentiellement les plus dévastateurs. Celle qui s’est formée et développée à Moore (banlieue d’Oklahoma City), ce lundi 20 mai 2013, en est l’illustration parfaite. Le phénomène a duré une trentaine de minutes et a détruit partiellement ou complètement plusieurs centaines de maisons ainsi que des bâtiments commerciaux et administratifs. Selon les services météorologiques américains de la NOAA, les vents ont dépassé les 340 Km/h, ce qui classe la tornade en catégorie F4 de l’échelle du Fujita (1). Certaines zones comportent de tels dégâts que le niveau de l a tornade pourrait être classé en F5, soit le plus élevé. Outre la durée et la force des vents, la distance de plus de 25 Km parcourue par la tornade ainsi que sa largeur d’environ 2 Km, la classe largement au-dessus de la moyenne. Au niveau du bilan humain, les chiffres provisoires qui font état de 25 victimes apparaissent comme miraculeux. Il est vrai que les habitants de cette région sont « habitués » aux tornades et l’Oklahoma se situe au centre de ce qui est appelé l’Allée des Tornades (Tornado Alley).  Déjà en 1999, la ville d’Oklahoma City avait été frappée par une tornade très meurtrière qui avait généré plus de 40 décès. De telles tornades ne sont pas rares aux Etats-Unis, d’après un dossier publié par Météo-France, le pays enregistre en moyenne un millier de tornades chaque année, dont une vingtaine atteint les niveaux F4 et F5. Toujours selon Météo-France, cette région centrale des Etats-Unis  « possède des conditions climatiques et un relief propices à la formation de supercellules et de violentes tornades. Les masses d’air polaire, canalisées par les montagnes Rocheuses, rencontrent l’air tropical venu du Golfe du Mexique. ». Les tornades sont des phénomènes météorologiques très locaux, donc très difficiles à prévoir précisément. Les services américains qui sont à la pointe de l’étude et des prévisions des tornades fournissent au quotidien des probabilités par zone géographique d’apparition des tornades. Au niveau local et principalement pour les zones urbaines, un système d’alerte, grâce à un très fin réseau de radars, permet de prévenir les populations entre 10 et 15 minutes avant le passage dévastateur. En ce qui concerne la tornade de lundi dernier à Moore, l’alerte a été déclenchée 16 minutes avant l’impact sur les premières habitations.  
  1. L’échelle de Fujita comporte 6 niveaux :
F0 vents de 60-120 Km/h F1 vents de 120-180 Km/h F2 vents de 180-250 Km/h F3 vents de 250-330 Km/h
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 23 mai 2013 à 09:00
3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
Les derniers articles de l'auteur :
  • Isolant : quand le carton détrône le papier …
  • Les chemins ruraux sauvés par les sénateurs
  • Energie solaire : la révolution Rawlemon
  • Pas de commentaire à "Oklahoma : la tornade sème le chaos"

      Laisser un commentaire

      Votre courriel ne sera pas affiché.