Alors que le nombre de tigres augmente, le félin est déclaré éteint au Cambodge

Si, globalement, pour la première fois en un siècle le nombre de tigres sauvages, 3 890 au dernier recensement, est plus important que les 3 200 décomptés lors du précédent, les experts refusent de parler de hausse. Ce nombre peut être dû aux meilleures méthodes de recensement. Il faut cependant célébrer cette nouvelle, car outre les nombres exacts, la tendance va dans le bon sens comme se félicite Ginette Hemley, vice présidente de la conservation de la faune à WWF. Néanmoins, en dépit de cette bonne nouvelle, la situation reste très critique pour les tigres sauvages, on se réjouit de 3 890 alors qu’ils étaient 100 000 à parcourir la terre en 1900. Ce nombre n’indique en effet aucunement que le tigre n’est plus en danger. Moins réjouissant est l’annonce, du mercredi 6 avril dernier, qui signalait le tigre comme espèce éteinte au Cambodge. Les forêts sèches du pays sont pourtant l’habitat naturel et originel du tigre Indonésien, mais le braconnage intensif du tigre et de ses proies a anéanti les populations. C’est en 2007 que le dernier tigre y a été vu grâce à un piège photographique dans une province de l’Est, et il n'y a aujourd’hui plus de population reproductrice sur ce territoire. Aussi, le mois dernier, le gouvernement cambodgien a inauguré un programme de réintroduction du tigre dans la forêt protégée de Mondulkiri. Ce projet ambitieux et coûteux – entre 20 et 50 millions de dollars –va commencer par la réintroduction de deux mâles et six femelles. Le projet vise à la protection accrue d’une partie de la forêt contre le braconnage et une application très stricte de la loi pour la protection des proies naturelles du tigre. L’annonce de l’extinction du tigre au Cambodge, peu avant les chiffres du recensement mondial indique que les résultats ne sont pas identiques partout. En effet, si les populations de Russie, d’Inde, du Bhutan et du Népal ont augmenté, celles des pays d’Asie du Sud-Est ne voient pas les même progrès. Les causes sont différentes ; ainsi au Cambodge c’est le braconnage, tandis qu'en Indonésie c’est la déforestation rapide – à l’un des taux les plus important au monde pour la production, en autre, d’huile de palme et de papier – qui entraîne le déclin des populations. Néanmoins leur retard, par rapport aux autres pays, quant aux mesures de conservation et de recensement est aussi un frein majeur pour la sauvegarde des tigres ; il est désormais prouvé que lorsque les habitats sont protégés et que le braconnage est sous contrôle, les populations regagnent du terrain. Un retard dont ces pays sont conscient et qu’ils comptent combler grâce à leur participation au plan lancé en 2010 avec le Bangladesh, le Bhutan, la Chine, le Cambodge, l’Inde, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, le Népal, la Russie, la Thaïlande et le Vietnam pour doubler le nombre de tigres d’ici 2022.

5 Réponses à "Alors que le nombre de tigres augmente, le félin est déclaré éteint au Cambodge"

  • comment-avatar
    Laurenzerl 16 avril 2016 (14 h 30 min)

    le nombre de tigre ? 😉

  • comment-avatar
    Jean-Michel LEBLOND 16 avril 2016 (20 h 55 min)

    si tous les pays du monde participe à la sauvegarde des espèces en danger, on peut inverser l’extinction de la plus belle richesse de notre planète, notre faune et flore sauvage. Encore faut-il que les multinationales et les pays concernés, qui ne voient que par le profit, encore le profit, jouent le jeu… et ce n’est pas gagné mais espérons que les consciences s’éveillent enfin….

  • comment-avatar
    Bourdin Annick 17 avril 2016 (8 h 05 min)

    Un début de bonne nouvelle

  • comment-avatar
    Flotille 22 avril 2016 (12 h 08 min)

    je pense qu’avec la hausse de la température des espèces vont continuer à disparaitre et d’autres apparaitre (de nombreuses découvertes ont été faites récemment). De plus à voir la réaction de la population en France à la réintroduction des ours et des loups, je me pose la question de savoir si la chasse ne va pas être amplifiée

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas affiché.