L’obligation de rénovation énergétique de l’habitat se précise …

A l’occasion de l’examen du projet de loi sur la transition énergétique, les sénateurs viennent de se prononcer en faveur d’une obligation de rénover les logements privés les plus énergivores. Si l’amendement est validé par l’Assemblée nationale, lors de sa seconde lecture, obligation sera ainsi faite aux propriétaires de procéder à la rénovation thermique de leur logement énergivore à compter de 2020, dans un délai de 10 ans, donc au plus tard en 2030. Dans ce cadre, à des fins d’isolement par l’extérieur, le Sénat souhaite également une possibilité de déroger aux règles d'urbanisme locales pour simplifier la mise en œuvre de l’isolation. Enfin, l’utilisation de matériaux bio-sourcés est encouragée, l’objectif étant de réduire l’empreinte énergétique de la construction ou rénovation de l’habitat. Pour finir, afin d’accélérer la rénovation énergétique des logements, le projet de loi intègre également une obligation de rénover les bâtiments les plus énergivores à l'occasion de leur changement de propriétaire (vente, héritage …). S’il faut encore attendre l’adoption finale du projet par l’Assemblée nationale, la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, a jugé le texte amendé comme "Un signal fort envoyé aux entreprises : elles pourront, grâce à la visibilité que nous leur donnons, investir, recruter, former et développer leur activité".
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 20 février 2015 à 05:13
3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
Les derniers articles de l'auteur :
  • Isolant : quand le carton détrône le papier …
  • Les chemins ruraux sauvés par les sénateurs
  • Energie solaire : la révolution Rawlemon
  • 12 Réponses à "L’obligation de rénovation énergétique de l’habitat se précise …"

    • comment-avatar
      mécontent 22 février 2015 (9 h 35 min)

      encore une atteinte aux peu de liberté qui nous reste
      il est si facile de s’attaquer aux particuliers qui ne disent jamais rien ( hé oui, ils préfèrent descendre dans la rue pour une liberté de la presse alors qu’il y a plus important)
      encore une fois seule une catégorie de citoyens pourra le faire!!!!!!
      vive la liberté et l’égalité…..;qu’ils disent!!!!!?
      est ce que le français va se réveiller et descendre dans la rue afin de mettre dehors ces bons à rien qui nous gouvernent?!

    • comment-avatar
      Unchatideal 22 février 2015 (11 h 01 min)

      J’espère que vous ne vous réjouissez pas de cette perspective !!
      C’est la voie Royale (sans jeu de mots) pour les margoulins qui vont vendre des installations bâclées avec des isolants de qualité médiocres, énergivores et à durée de vie limitée, vous imaginez la réfections des isolations extérieures tous les 8 ans ?
      Vous imaginez la défiguration de tout l’habitat pittoresque qui fait le charme de nos régions ?

    • comment-avatar
      rabovend 22 février 2015 (11 h 28 min)

      Il est grand temps de faire changer les mentalités.Je suis encore bien plus sévère et bien des constructions ne sont plus dignes d’exister!!!
      Dans d’autres pays, toute construction neuve et toute modification doit absolument être faite sous contrôle et plan d’architecte, ce qui évite bien des déboires.
      A quand chez nous en France?
      Une bonne isolation bien faite dure autant que la maison et le pittoresque n’a souvent que le nom…
      Il est temps de rénover!!!

    • comment-avatar
      blot 22 février 2015 (11 h 46 min)

      Balayer devant sa porte me semble nécessaire(L Etat , donc nous, a un boulot énorme)( est ce que cela a été calculé; j en doute )

    • comment-avatar
      flotille 22 février 2015 (12 h 37 min)

      une honte! car qui va trinquer? pensez vous que les personnes propriétaires mais ramant pour payer les impôts et continuer à manger 3 repas par jour vont pouvoir sortir de l’argent pour isoler. La moindre fenêtre est à 600 euros!Et l’Etat est mal loti avec ses bâtiments classés mais qui sont mal isolés.Je suis d’accord qu il faut rénover mais relancer d’abord l’emploi pour que nous « consommions ». Les maisons ne vont plus se vendre ou alors à des prix dérisoires. C’est la fin des petits propriétaires et encore plus de gens sur les trottoirs. Quel pays!

    • comment-avatar
      L ' Observateur 22 février 2015 (18 h 28 min)

      EVIDEMMENT, LES SENATEURS, VUS LES EMOLUMENTS QUE NOUS LEUR VERSONS (avec nos chers impôts), ne peuvent pas imaginer ce que sera pour le commun des mortels cette nouvelle charge parfois très difficile à supporter !!!

      EUX, ILS ONT LES MOYENS !!!

    • comment-avatar
      louzou 22 février 2015 (22 h 30 min)

      j’apprécie la pertinence de commentaires de Li Amm! j’habite une maison terre-pierre centenaire, et la rénovation énergétique est hors de propos car ma retraite ne me le permet pas! comme cette maison est mon capital, je vous laisse deviner la suite…
      ceci dit, j’ai vu un article sur un bloc de coffrage en fibre de bois et ciment Fixolite, isolation par l’extérieur, ça a l’air pas mal du tout; si c’est pris en charge par des aides en fonction des ressources, je suis d’accord. Sinon, il va falloir faire quelque chose pour que ce pays cesse de marcher sur la tête, (voir Li Amm)

    • comment-avatar
      DB 22 février 2015 (23 h 13 min)

      et le coût énergétique de nos guerres, on le réduit quand ?
      50 sénateurs suffiraient amplement , ils sont 100 aux États Unis d’Amérique pour une population 4 fois plus importante………..et quelle économie, à placer en aides pour réduire les dépenses en chauffage des plus pauvres.

    • comment-avatar
      Babar 23 février 2015 (12 h 25 min)

      Le plus courant et le moins couteux est l’isolement par l’extérieur de la maison Si bien que les façades anciennes des villages et villes de caractères vont disparaitre et faire perdre l’intérêt touristique de la France (1ère destination mondiale)

    • comment-avatar
      pm 25 février 2015 (20 h 00 min)

      C’est sans compter que comme d’habitude, sur un marché non régulé, le prix de la prestation va s’aligner sur le calcul suivant :
      cout matière+cout main d’oeuvre+marge+aide de l’état = facture au client

      Donc au final, obligation + aide et marge pour les entreprises (et surtout les margoulins). A quand un observatoire de bonnes pratiques qui font que les prix grimpent immédiatement du montant de l’aide de l’état?

    • comment-avatar
      CHANUR 27 février 2015 (10 h 22 min)

      Bonjour

      Toujours pareil, d’abord trouver des excuses pour ne pas le faire.
      Et argument massue j’ai le droit d’être un c… puisse que d’autre le sont.

    • comment-avatar
      CHANUR 27 février 2015 (10 h 25 min)

      Bonjour

      Message pour un ignare
       »hé oui, ils préfèrent descendre dans la rue pour une liberté de la presse alors qu’il y a plus important »
      S’il n’y avait pas de liberté de presse il serait aussi interdit de descendre dans la rue.

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.