L’Increvable, un lave-linge pour la vie !

Malgré la reconnaissance par tous, y compris au niveau gouvernemental, de la baisse de la durée de vie des objets de notre quotidien (voiture, électroménager, téléphonie, etc.), les industriels ne semblent pas décidés à revenir vers des produits plus durables. Mais à voir le concept de lave-linge développé par Julien Phedyaeff, sous la marque "L’Increvable", l’espoir d’une offre de produits réellement durables et aisés à réparer prend forme. Les industriels ont fait du lave-linge un des chefs-d’œuvre de l’obsolescence programmée. Autrefois simple et robuste, cet incontournable de l’équipement de nos foyers est devenu un produit complexe, fragile, peu durable (une dizaine d’années) et coûteux à réparer. Face à ce produit, Julien Phedyaeff propose un appareil doté d’une durée de vie d’une cinquantaine d’années, tout en estimant son tarif potentiel équivalent à celui d’une machine à laver classique. Toutefois, une telle longévité ne peut être envisagée sans panne. Mais ici, à l’inverse des machines actuelles pour lesquelles une panne est souvent diagnostiquée irréparable, ou plus précisément à un coût de réparation proche, voire supérieur au prix d'une machine neuve, l’Increvable est pensé pour être aisément réparable par son propriétaire. Bref, l’obsolescence programmée il ne connaît pas ! En effet, dès sa conception, ce lave-linge a été pensé pour faciliter ses entretiens et éventuelles réparations. Comme pour une voiture, des opérations de maintenance préventive sont prévues, le plus souvent sans même avoir à déplacer la machine. La simplicité est telle qu’il est prévu de donner la possibilité aux clients de se procurer la machine en kit, à la manière d’un meuble type IKEA, pour un emballage et un coût réduits. Soutenu par l’Ensci (Ecole nationale supérieure de création industrielle), l’Increvable a été présenté au concours Observeur du Design de l'APCI et sera également présent aux James Dyson Award 2015.
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 21 avril 2015 à 08:34
3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
Les derniers articles de l'auteur :
  • Isolant : quand le carton détrône le papier …
  • Les chemins ruraux sauvés par les sénateurs
  • Energie solaire : la révolution Rawlemon
  • 21 Réponses à "L’Increvable, un lave-linge pour la vie !"

    • comment-avatar
      GIGI 22 avril 2015 (14 h 53 min)

      génial!Je suis partie prenante à ‘achat de cette machine à laver! A quand sa commercialisation?Quel prix?cOMMENT AIDER JULIEN ?

    • comment-avatar
      Christine 22 avril 2015 (16 h 39 min)

      Voici le site du gars :

      http://www.jamesdysonaward.org/fr/projects/lincrevable/

    • comment-avatar
      pascalF 22 avril 2015 (18 h 24 min)

      Haier a développé un lave linge sans lessive ou presque, la machine se vendait aux alentours de 650€ en 2010… C’était bon pour la planète mais ça a fait un bide total. et Quid des consommations les machines d’il y a 20 ans étaient robustes voir increvables et réparables mais consommaient 150 litres d’eau à chaque cycle et 3 fois ce que consomme un lave linge aujourd’hui en electricité, cela ne se fait pas sans un peu de technologie. Question subsidiaire à quoi ressemblera un lave linge dans 40 ans ? Dernier point ma grand-mère pourra t’elle changer la pompe de vidange toute seule ?
      Et puis ça existe déjà le lave linge facilement réparable : http://www.passerelleco.info/article.php?id_article=489

    • comment-avatar
      Gérard MAUGET 22 avril 2015 (21 h 02 min)

      certain disent: il faut que le monde change. Et bien qu’ils soient rassurés; le monde change effectivement …mais sans eux ou, en tout cas, sans leurs imprécations.
      penser que les consommateurs vont privilégier les machines à laver indestructibles (ou presque) est tout à la fois stupide, irréaliste et confondant (à moins que nous nous retrouvions dans une société fort réglementée ce qui a toujours eu la préférence de l’extrême gauche comme de l’extrême droite)
      heureusement, la vie est moins simpliste et par bonheur, il en sera pour les utopistes d’aujourd’hui ce que est advenu aux utopistes d’hier, c’est à dire l’oubli !
      cordialement

    • comment-avatar
      moi 22 avril 2015 (21 h 23 min)

      j’en veux un !!

    • comment-avatar
      Gérard Tschudy 23 avril 2015 (7 h 44 min)

      Bravo….mais ils n’en vendront qu’un par famille….

      Quelques exemples vécus

      Un jour, j’ai rendu visite à un de mes fils. Sa machine à laver était en panne. Un code panne était affiché .Je suis assez bricoleur mais je disposais de peu d’outillage. Le lave-linge ne se remplissait pas d’eau : j’ai donc démonté l’électrovanne ; Je n’avais pas de contrôleur universel sous la main (multimètre ; j’en 3 chez moi ! ) pour vérifier l’état de cette pièce. Je suis allé chez le marchand de pièces détachées pour électroménager, que j’avais repéré en passant en voiture.
      Il me reçoit aimablement et je lui annonce la panne et le code qui s’est affiché .Il teste l’électrovanne et me dit qu’elle est en bon état.
      Puis il me demande de lui rappeler le N° de code de la panne ; je le lui donne.
      Il va sur un site ( Internet )de dépannage réservé aux professionnels sur abonnement et consulte diverses rubriques. Puis il me dit : je vais vous aider mais promettez-moi de n’en parler à personne. Il me transmet un code à taper sur le lave-linge et qui annulera la panne. Je lui donne les 15 € en liquide que j’avais en poche et le remercie.
      Je rentre chez mon fils ; je tape le code et…..la machine fonctionne de nouveau très bien et, cela, depuis 3 ans !!!!!!!!
      Si mon fils avait appelé un dépanneur :
       soit ce dernier aurait un peu bricolé puis aurait dit que la machine est réparable mais à un prix assez élevé et qu’il valait mieux en acheter une nouvelle ….chez lui !
       soit il aurait déballé bruyamment sa grosse caisse à aoutils, longuement bricolé, tourné autour de la machine à laver pour enfin taper le code de dépannage et présenté une grosse facture pour cette longue intervention.
      Si cela ne m’étais pas arrivé, j’aurai eu du mal à concevoir un tel scénario ! ! !
      Dans d’autres cas des pannes étaient « programmées »
      Le crochet en plastique ( côté carburateur ) sur lequel est fixé le câble des gaz (boule d’encoche ) de ma débroussailleuse thermique est tellement fin et fragile qu’il ne peut que se casser……ce qui m’est arrivé ! Est-ce de la « panne programmée » ? ??? ( je l’ai réparée en fabriquant un nouveau crochet : moule en pâte à modeler et résine époxy « Araldite® ». Pas besoin d’imprimante 3 D ! )

      Idem pour le crochet qui maintient les grilles « porte-pain » d’un grille-pain en position basse pendant le « grillage » du pain. Crochet en plastique conçu pour casser !
      Dans ces 2 derniers exemples il est évident que ce n’est pas pour économiser quelques milligrammes de plastique que ces crochets étaient « sous-dimensionnés »…mais uniquement pour qu’ils cassent après un certain nombre de sollicitations ! ! !

    • comment-avatar
      Robert 23 avril 2015 (8 h 09 min)

      Mon expérience de la vie et des publicitaires me fait être moins optimiste que les 13 commentaires que je viens de lire
      la règle actuellement est de faire payer d’avance ce que l’on économisera peut être dans la vie de ce que l’on achète
      méfiance donc. mais si c’était vrai?
      une bonne manière de faire durer un lave linge, c’est de ne pas le faire marcher plusieurs fois par jour
      apprenez à vos enfants, et à vous même à ne pas vous salir si vite, et ne mettez pas tous les jours tous les habits de tout le monde dans le lave linge
      Vous constaterez que votre lave linge durera plus longtemps, votre linge s’usera moins vite, vous consommerez moins de lessive.la nature s’en portera mieux, votre porte monnaie aussi

    • comment-avatar
      Gromit 23 avril 2015 (8 h 53 min)

      Mais que va-t-on faire de notre argent ?

    • comment-avatar
      Sylvie 23 avril 2015 (10 h 24 min)

      Gérard: un peu le même genre que pour ma chaudière à condensation. En panne avec message d’erreur tout juste 1 an après son installation. Étant un peu informée, j’ai appuyé sur le bouton « reset » en façade de la chaudière, dans le doute autant essayer, et zou c’est reparti pour un an sans le moindre souci.
      Idem donc par rapport au dépanneur éventuel: soit je tombais sur une personne correcte qui au téléphone me disait de faire un reset et de voir ce qui se passait, soit je me faisais arnaquer…

    • comment-avatar
      Ronaldoff 23 avril 2015 (11 h 32 min)

      Tiens, j’ai eu la même réflexion que Gromit … alors voici des idées de dépenses :

      * n’acheter que des aliments d’excellente qualité, ce sera mieux pour notre santé, et cela créera des emplois en compensation de ceux « perdus » de l’industrie des objets à obsolescence programmée

      * travailler moins, puisqu’on a moins besoin d’argent, profiter de la vie, s’occuper plus et mieux de nos enfants

      * subventionner l’accès à l’eau potable pour tous, puisque nos têtes pensantes « n’y arrivent pas » … ou donner de son temps pour que ce genre de projets aboutissent enfin

      en y réfléchissant un peu, je crois qu’une certaine « décroissance » est nécessaire, comme le commentaire de Robert le suggère.

      Je suis partant pour un crowdfunding, en espérant que le critère « vert » du produit ne fera pas oublier l’analyse initiale qui prône un prix plus faible que les machines actuelles.

    • comment-avatar
      Rabbit 23 avril 2015 (15 h 22 min)

      C’est une initiative très courageuse, qu’il faut encourager.

      Pour les soucieux qui pensent qu’ils auront trop d’argent, qu’ils se rassurent, l’état a plein d’idées …

    • comment-avatar
      Robert 23 avril 2015 (16 h 35 min)

      Si cela vous pose un problème, je suis preneur

    • comment-avatar
      Tardéglio 23 avril 2015 (19 h 33 min)

      Ouaip! Y’a pas de quoi se taper le cul par terre.
      Croyez vous que ça va changer les gens. Si vous êtes pour ce produit, pourquoi ne cherchez vous pas à réparer vos autres appareils… Parce que c’est trop compliqué? Mais non c’est par flemme, eh surtout on a envie de renouveau. Pourquoi Ikéa marche si bien… Comme c’est pas cher et pas solide, ça déculpabilise de changer plus souvent. Fini l’armoire Normande qui se passe avec respect de génération en génération (même si elle nous polluait avec toutes les couches d’encaustique).
      L’excuse de dire « c’est trop compliqué, je ne sais pas comment ça marche » ne tient plus. Toutes les infos sont sur le net, les vidéos pour démonter (et surtout remonter correctement) du smartphone au cardan de la voiture… Le tout c’est d’oser s’y mettre : essayer c’est réussir. Au début faites vous aider par un « Repair-café » si vous avez deux mains gauches, ça vous donnera confiance.
      J’ai 56 ans et je n’ai jamais acheté de lave-linge ni micro ondes, ni… (je ne vais pas vous faire une liste à la Prévert). J’ai toujours fournis tous les amis en récupérant aux encombrants . Mais ils se lassent car s’offrir le dernier cris de la technologie ça flatte l’égo.
      Bon j’arrête là! En tous cas cette proposition part d’un bon sentiment… Trouvera t il l’industriel en accord avec lui.

    • comment-avatar
      legaets 24 avril 2015 (8 h 09 min)

      Il ne sera jamais disponible à la vente! Arrêtez de rêver…

    • comment-avatar
      meyer 25 avril 2015 (9 h 58 min)

      mon vieux grille pain magimix non électronique, s’était grippé au niveau du bouton de minutage; montant de la pièce dans les 150 euro!!!
      démontage par mon fils, une goutte d’huile sur le ressort, et tout se déroule normalement, il fait même moins de bruit qu’avant

    • comment-avatar
      justin 25 avril 2015 (12 h 24 min)

      Payer 150 euros une réparation d’un lave linge à 500 euros, on hésite. Normal, c’est de l’argent fichu en l’air. On nous a martelé que 10 ans c’est une longue vie pour un electro-ménager, alors le réparer quand il a 9 ans, quel intérêt puisqu’il est prévu pour 10 ans. Et puis, le déplacement de l’artisan français jusqu’à chez nous coute plus cher que le transport d’un neuf depuis la Chine. Et 500 euros sur 10 ans c’est 50 euros par an, un resto pour deux (ou pour un suivant le resto). Sur 50 ans, avec 10 euros, on se paye qu’un macDo. Chacun fait comme il veut, personnellement, quand c’est réparable je fais réparer, et je vis dans du 20 ans d’age…

    • comment-avatar
      texbat 26 avril 2015 (9 h 22 min)

      De bon sens, mais on dit fortuitement qu’il faut renouveler.
      Moins d’emploi génial donc en partageant le peu de travail qui reste on aurait du temps de libre … la retraite à 50 ans ! l’argent me direz vous … il y en a largement pour que tout le monde puisse vivre très bien.
      Il suffit de prendre le pouvoir sur cela.

      Les monsanto les bayer … finit ces destructeurs de la nature, retour au respect de l’environnement.

      allez comme beaucoup … petit exutoire qui fait du bien … sinon l’increvable c’est juste ce qui devrait être pratiqué partout.

      Bon dimanche

    • comment-avatar
      Joseph 26 avril 2015 (19 h 04 min)

      Super initiative ,mais trouvera t’on la pièce détachée dans 50 ans.

    • comment-avatar
      B D 29 avril 2015 (21 h 19 min)

      J’achète.

    • comment-avatar
      Laurenzerl 22 juillet 2015 (17 h 36 min)

      enfin un gars intelligent ! BRAVO !

    • comment-avatar
      vieille dame 6 septembre 2015 (12 h 44 min)

      il n’est pour le moment pas question de commercialisation ! c’est bizard, non ?
      a reçu un prix de l’entreprise qui fait de la pub pour l’aspirateur sans sac.
      Ne serait-ce pas une façon de bloquer toutes autres tentatives ? le prochain qui voudra le faire se heurtera à un brevet… je suis parano, je sais, mais j’aimerais bien qu’un journaliste vérifie l’inanité de mon hypothèse

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.