Le solaire, atout sécurité et énergie des ascenseurs

[caption id="attachment_67157" align="alignnone" width="730"] Une consommation douze fois inférieure à un ascenseur classique et 95 % de matériaux recyclables dans l’ascenseur GeN2™ Switch d’Otis[/caption] Les ascenseurs semi-autonomes solaires et/ou éoliens arrivent en France. A la recherche d’autonomie et de baisse de leur coût d’utilisation, ces ascenseurs ajoutent une sécurité supérieure en s’affranchissant d’éventuelles coupures électriques. Alimentés, en partie, via des panneaux solaires photovoltaïques rechargeant des batteries, ils garantissent aux usagers de ne pas y rester bloqués en cas de coupure du réseau électrique. En outre, en fonction de leurs batteries et de l’utilisation (charge, nombre d’étages, etc.), ils peuvent continuer à assurer un nombre de cycles plus ou moins important. Le premier ascenseur de ce type, installé à proximité de Nantes par Otis, promet d’être autonome de mars à octobre, de jour comme de nuit, via ses quatre panneaux solaires et leurs batteries. Le restant de l’année, le recours au réseau électrique sera nécessaire, mais seulement pour compléter les 80 % d’électricité solaire. Mais avec le GeN2™ Switch, Otis ne s’est pas contenté d’ajouter des panneaux solaires en toitures et des batteries. Pour parvenir à ce niveau d’efficacité énergétique, chaque descente contribue à la recharge des batteries. Au final, l’intégralité de l’ascenseur et des dispositifs qui assurent son fonctionnement ont été repensés dans une optique de moindre consommation énergétique. Une approche qui se traduit directement sur l’alimentation électrique. En effet, là où les ascenseurs traditionnels réclament une alimentation spécifique en triphasé, le GeN2™ Switch se contente d’une simple prise de courant monophasée grâce une consommation de 500 Wh en service, soit inférieure à celle d’un … micro-onde. Si ces ascenseurs sont pour le moment limités en nombre d’étages (le modèle d’Otis est fonctionnel jusqu’à sept niveaux), malgré un coût supérieur d’environ 10 %, ils devraient rapidement être adoptés dans le secteur de l’habitat neuf avec la promesse d’un amortissement rapide.
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 12 avril 2015 à 10:26
3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
Les derniers articles de l'auteur :
  • Isolant : quand le carton détrône le papier …
  • Les chemins ruraux sauvés par les sénateurs
  • Energie solaire : la révolution Rawlemon
  • 2 Réponses à "Le solaire, atout sécurité et énergie des ascenseurs"

    • comment-avatar
      guy 15 avril 2015 (13 h 13 min)

      y a-t-il dans ce système beaucoup d’électronique qui tombe souvent en panne (dépannage toujours onéreux), comme ce qui arrive à l’automobile ?

    • comment-avatar
      pe2 16 avril 2015 (15 h 43 min)

      la récupération d’énergie à la descente est une très bonne idée, ce qui justifie les batteries. Mais les coûts d’entretien vont monter!

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.