Des lampadaires à concentration solaire à Toulouse

[caption id="attachment_63923" align="alignnone" width="700"] Lampadaire à concentration solaire à Toulouse[/caption] Le 6 juin dernier, la ville de Toulouse a inauguré le dernier lampadaire à Led et à concentration solaire des quatre prototypes que teste actuellement la municipalité. Le point sur cette innovation énergétique. Made in Midi-Pyrénées Alors que la ville développe la mise en place de lampadaires solaires dits classiques, la ville expérimente 4 lampadaires à concentration solaire développés par une start-up toulousaine et familiale, CAB Innovation (CNES) et en partenariat avec EDF. Ce lampadaire à Led est autonome et n’est pas raccordé au réseau. «Le fait de ne pas raccorder les lampadaires au réseau permet de faire des économies», explique Alexandre Marciel, Adjoint au Maire à Éclairage Public et à la Logistique Municipale. L’élu municipal, qui s’intéresse à la valorisation des brevets CNES a vite vu le potentiel d’appliquer cette technologie pour optimiser l’éclairage public. A la tête de CAB Innovation, André Cabarbaye, ingénieur au CNES a crée sa structure spécialisée dans les produits innovants, et a développé ce brevet de lampadaire à concentration solaire. Fabriqué à Toulouse, le prototype utilise des panneaux solaires qui proviennent de Cahors dans le Lot. Optimisation énergétique La capacité énergétique n’est pas négligeable puisque la performance du lampadaire à concentration solaire est deux fois plus importante qu’un lampadaire solaire classique et permet ainsi d’offrir un éclairage pendant toute la nuit. « La concentration solaire doublée d'un asservissement au soleil (le lampadaire tourne en fonction du soleil) permettent de doubler la production énergétique par rapport à un lampadaire solaire classique ». Le financement de ce projet d’un montant de 20.000 € (chaque lampadaire coûte 5000€) provient d’une convention signée entre EDF et la mairie de Toulouse qui offre une enveloppe de 50.000€ dédiées à l’innovation énergétique. « A notre connaissance, c’est la première fois qu’un lampadaire à concentration solaire est installé dans le monde. C’est une fierté et un espoir », souligne Alexandre Marciel. Vers des bornes électriques autonomes ? Autre technologie élaborée sur le dernier lampadaire situé à quelques pas de la Place du Capitole : il est équipé d'une borne électrique. Le surplux d’énergie va permettre de réaliser une démonstration pour tester d’autres applications possibles offertes par ce lampadaire. L’enjeu : tester une borne électrique autonome, non raccordée au réseau qui pourrait venir alimenter des petits véhicules électriques. « Il s’agit d’une opportunité énergétique à explorer et qui pourrait être une véritable alternative pour ce type d’usages dans les années venir », conclue Alexandre Marciel.
Article écrit par Deborah (voir la biographie)
le 12 juin 2013 à 07:00
73 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
Les derniers articles de l'auteur :
  • Scénario Négawatt : les principales propositions pour le bâtiment
  • Rénovation thermique : le point pour les copropriétés
  • Les bénéfices de la rénovation par l’isolation
  • 6 Réponses à "Des lampadaires à concentration solaire à Toulouse"

    • comment-avatar
      roland 12 juin 2013 (23 h 12 min)

      trop de lumière
      ça ne sert à rien que ça soit allumé toute la nuit.
      Autrefois l’éclairage public s’arrêtait à minuit.

    • comment-avatar
      Patrick 13 juin 2013 (14 h 19 min)

      Le jeu des copier/coller et le manque de relecture attentive conduit parfois à quelques coquilles amusantes et surréalistes ! Ainsi l’auteur de cet article est-il passé de la concentration à la concertation en quelques lignes. Je me suis alors imaginé une réunion de concertation où le principal invité fut le lampadaire lui-même, venu vanter ses mérites !… Manque de concentration, probablement ;-)).

      • comment-avatar
        clicdurable 17 juin 2013 (10 h 08 min)

        Erreur de frappe, pas de copié collé…;-) c’est corrigé, merci

    • comment-avatar
      gernigon 16 juin 2013 (15 h 26 min)

      ce n’est peut être pas nécessaire que ce soit allumé toute la nuit; toutefois pour les femmes seules , c’est plus rassurant

    • comment-avatar
      lou manne 26 juin 2013 (11 h 17 min)

      Vous précisez : » le prototype utilise des panneaux solaires qui proviennent de Cahors dans le Lot »
      Est il possible de connaitre l’entreprise lotoise qui fabrique ces « bijoux » ?
      Quid de la vente directe de ces panneaux souvent made in China … ?
      merci de votre réponse ici ou via mon mail
      D’avance merci

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.