La Sajade, revêtement mural végétal à découvrir

Revêtement mural relativement récent, la Sajade se présente sous la forme d’un enduit composé de coton bio, de fibres végétales et minérales, le tout lié par de la cellulose pour former une couche souple, susceptible de combler les défauts d’un mur ancien (petits trous et fissures). Mise au point et commercialisée en Allemagne au début, des années soixante-dix, par la société JaDécor, la Sajade est un véritable enduit tout terrain plus particulièrement adapté aux travaux de rénovation et bâtiments accueillant du public. Néanmoins, ses qualités décoratives et de personnalisation lui ouvrent aussi les portes de l’habitat individuel neuf en habillage des plaques de plâtre. De par les fibres qui entrent dans sa composition, ce revêtement mural est naturellement isolant (thermiquement et phoniquement), très résistant aux petites fissures (1 à 2 mm) et antistatique (donc peu salissant). Mais sa principale qualité tient à son aptitude exceptionnelle à réguler l’humidité. Matière perméable à la vapeur d’eau, comme la plupart des revêtements muraux écologiques, la Sajade peut en effet "gérer", selon son fabricant, près de trois litres d’humidité par mètre carré. Cette performance en fait une finition idéale pour les pièces d’eau. Livrée prête à l’utilisation, après un ajout d’eau et brassage manuel, la Sajade s’étale comme un enduit, à l’aide d’un platoir (une sorte de taloche) et sèche en 4 à 5 jours. Enfin, et ce n’est probablement pas le moindre de ces intérêts, si le revêtement venait à être taché, il suffit d’humidifier la zone concernée pour la retirer et de combler le vide en étalant la matière voisine.
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 29 juillet 2015 à 10:48
3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
Les derniers articles de l'auteur :
  • Isolant : quand le carton détrône le papier …
  • Les chemins ruraux sauvés par les sénateurs
  • Energie solaire : la révolution Rawlemon
  • 10 Réponses à "La Sajade, revêtement mural végétal à découvrir"

    • comment-avatar
      guy 1 août 2015 (13 h 15 min)

      quel est le prix au m² ?

    • comment-avatar
      guy 1 août 2015 (13 h 35 min)

      Est-ce intérieur et extérieur ou uniquement intérieur ?

    • comment-avatar
      Françoise HOVELAQUE 1 août 2015 (20 h 12 min)

      EST-ce un enduit qu’on peut mettre à l’extérieur?

    • comment-avatar
      catherine 1 août 2015 (22 h 35 min)

      bonjour, je l’ai utilisé dans une salle de bain, et c’est pas mal du tout.Je me suis contenté d’un modèle basique car ça reste cher.Mais , en effet, on peut changer une petite partie en la détrempant bien.Usage uniquement en intérieur

    • comment-avatar
      Yoghourt 5 août 2015 (18 h 33 min)

      Intérieur uniquement et encore pas partout : il est écrit que ça ne tient pas l’humidification.

      Du coton bio pourquoi faire? Tirer le bas de laine du bobo-écolo?

      Le pompon de ce publi-reportage est l’isolation phonique et thermique.
      – à moins d’en mettre un paquet pour remplir une cloison (=€€€), ça ne rentre pas dans un système masse-ressort-masse. Il est donc complètement impropre de parler d’isolation phonique pour ce produit de finition. Au mieux, on pourrait parler de correction accoustique, pour laquelle on attend chez les gens sérieux une table d’alpha sabine.
      – Pour faire de l’isolation thermique, il faut de l’épaisseur (=€€€), genre 15cm. Et protéger tant que faire se peut l’isolant de la convection de l’air, donc protégé par au minimum un parement. Quelques millimètres n’isoleront rien. Au mieux, on pourrait parler de correction thermique, pour laquelle on attend chez les gens sérieux une effusivité ou lambda + capacité thermique volumique.

      Du coup, j’imagine que ce truc mondialement connu répare aussi les PC de la maisonnée, soigne le cancer et le SIDA, les problèmes d’érection, rendra la voisine amoureuse, et fait démarrer les motos russes.
      😀

    • comment-avatar
      Laurenzerl 5 août 2015 (18 h 49 min)

      C’est stupide, le coton demande tant d’eau pour sa culture !!!

    • comment-avatar
      Bernard LOURD 6 août 2015 (9 h 21 min)

      Il semble malheureusement que ce soit un enduit intérieur exclusivement, si j’en crois la description. Quant au coton, j’espère que c’est du coton de recyclage (vêtements), parce que sinon, la remarque de Laurenzerl est plus que fondée…

    • comment-avatar
      guy 8 août 2015 (14 h 28 min)

      En France, il existe l’isolant « métisse » d’Emmaüs ; voir : http://www.isolantmetisse.com/rubriques/une-innovation-durable

    • comment-avatar
      titi 19 septembre 2015 (2 h 44 min)

      sur le site (assez grotesque avec des pin-up hors de propos) le prix est hallucinant : le sac pour couvrir 3 m2 est à 43 euros minimum !sans compter l’utilisation obligatoire d’une sous-couche à 54 euros pour 2,5 litre !

    • comment-avatar
      rené 18 février 2016 (16 h 59 min)

      Et oui Titi, cela explique le besoin de faire de la pub.

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.