En 2017 les voitures pollueront davantage, mais ce sera légal

Reconnaissant la totale absence de véracité des tests de pollution menés pour l’homologation des voitures, l’Union Européenne va introduire une nouvelle méthodologie, censée fiable, quant aux futures analyses réalisées dès 2017. Paradoxalement, cette mesure, qui va dans le sens de résultats plus proches de la réalité, est accompagnée d’une hausse très sensible des seuils autorisés de rejets polluants par les voitures. Ainsi, les émissions d’oxyde d’azote (NOx) pourront être supérieures jusqu’à 110 % des seuils officiels actuels ! Cette mesure sera effective jusqu’en 2020, année à partir de laquelle la hausse par rapport aux niveaux de pollution théoriquement imposés aujourd’hui "ne sera" plus que de 50 %… Bref, avec cette nouvelle méthodologie de mesure de la pollution, lors de l’homologation des voitures, et le doublement de la quantité tolérée d’oxyde d’azote émis (de 80 mg/km actuellement à 170 mg/km, soit quasiment le niveau imposé de 2009 à 2014), l’Union Européenne reconnaît implicitement le niveau général de pollution des véhicules actuellement commercialisés comme très supérieur à la réalité. Cette hausse du niveau toléré de pollution doit permettre aux constructeurs automobiles de s’adapter aux nouvelles règles, sans tricher cette fois-ci… Via cette grande permissivité, l’Union européenne sacrifie les poumons des Européens pour mieux préserver ses constructeurs automobiles. Le maintien des seuils actuels serait en effet possible, mais avec des véhicules dont le niveau de performance serait revu très sensiblement à la baisse et accompagnés de coûteux dispositifs anti NOx. Bref des véhicules qui auraient probablement des difficultés à trouver des acheteurs…
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 28 octobre 2015 à 10:53
3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
Les derniers articles de l'auteur :
  • Isolant : quand le carton détrône le papier …
  • Les chemins ruraux sauvés par les sénateurs
  • Energie solaire : la révolution Rawlemon
  • 8 Réponses à "En 2017 les voitures pollueront davantage, mais ce sera légal"

    • comment-avatar
      seb 31 octobre 2015 (13 h 49 min)

      avec un parlement européen majoritairement de droite, il ne faut pas s’étonner que le profit des entreprises passe avant notre santé.

    • comment-avatar
      guy 31 octobre 2015 (14 h 17 min)

      …une hausse très sensible des seuils autorisés de rejets polluants par les voitures… <=== et, pourquoi ne parle-t-on jamais des engins de chantier, des machines agricoles, des camions, des autocars, des véhicules militaires,…et… des AVIONS ?

    • comment-avatar
      Lecureuil 1 novembre 2015 (12 h 23 min)

      Les avions ne sont apparemment pas du tout pollueurs ni concernés vu qu’on nous promet une augmentation exponentielle du transport aérien avec en prime bien sûr la reprise des travaux de construction de Notre-Dame des landes !

    • comment-avatar
      ChristianS 1 novembre 2015 (13 h 57 min)

      @guy : Non, non, continuons à enfoncer le clou à propos des voitures – ici à propos de polluants qu’elles émettent – mais qui cumulent les façons de tuer quotidiennement, sans que cela pose le moindre problème dans une société occidentale de barbares qui s’ignorent : outre les polluants émis, la voiture tue d’un point de vue mécanique lors d’accidents impliquant scandaleusement des usagers faibles ; le BRUIT émis par le trafic quotidien TUE (cela a été démontré, par la hausse chronique de la tension des populations exposées à ce trafic favorisant l’émergence de maladies cardiovasculaires et l’incidence sur le taux de mortalité : quartiers défavorisés, privés de double vitrage…), sans parler de la gabegie invraisemblable de ressources pour les bourrer de gadgets électroniques… alors que la finalité de la voiture n’a quant à elle aucunement évolué : on l’utilise encore et toujours quasi uniquement pour déplacer le cul DU conducteur (passagers tjrs aussi rares…) d’un point à un autre !! Oser justifier toutes ces funestes conséquences pour cela…
      Je vous l’avais bien dit : il s’agit de barbarie typiquement occidentale ; sa généralisation correspondant simplement à l’occidentalisation du monde.

    • comment-avatar
      MC 2 novembre 2015 (11 h 20 min)

      Pour mettre en évidence les effets sur l’individu devenu piéton, il faut visiter les villes où la voiture n’est pas utilisable : Venise, par exemple.

      Je viens de visiter Maastricht aux Pays Bas, où les stationnements au coût élevé ou réservés aux résidents, donnent lieu à un transport majoritairement en vélo ou autobus. L’air et l’ambiance y sont radicalement plus légers.

    • comment-avatar
      gérardM 4 novembre 2015 (21 h 55 min)

      que voila une curieuse manipulation !
      les voitures ne polluerons pas plus; elles pollueront tout autant.
      simplement les seuils sont relevés car ils n’étaient pas réalistes.
      Il en est des normes comme des écologistes: toujours plus. Nos agriculteurs en savent quelque chose! ils ne peuvent y survivre; il sera bien temps, lorsqu’ils auront disparus de les regretter alors qu’ils auront été remplacés par des fermes industrielles.

    • comment-avatar
      GINTZ Robert 5 novembre 2015 (12 h 15 min)

      C’est de la désinformation !
      Non les voitures ne pollueront pas d’avantage. Ils polluaient déjà avant à haute dose sans que cela soit mis en évidence. Les nouvelles normes permettent simplement de continuer à polluer sans obligation de les réduire et laisser le temps à l’industrie automobile de faire des avancées technologique pour les réduire.

    • comment-avatar
      Maxime 6 novembre 2015 (9 h 49 min)

      NON, elles ne pollueront pas plus mais autant, les constructeurs n’ont jamais appliqués les normes de l’époque. En fait l’Europe légalise la pollution des voitures pas plus.

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.