Vacciner les ruminants pour lutter contre l’effet de serre

Les pets et rots des ruminants émettent du méthane, un gaz à effet de serre particulièrement actif. Pour cette raison, un chercheur australien, A-D. Wright a développé, avec son équipe, un vaccin contre les bactéries intestinales à l'origine de la production de méthane chez les ruminants.
Les premiers résultats apparaissent modestes (8% de réduction des émissions de méthane) mais, pour le moment, le vaccin n'est efficace que sur 20% des microbes intestinaux producteurs de méthane. Le développement d'un vaccin à plus large spectre devrait permettre de limiter davantage le méthane produit par la fermentation bactérienne durant la digestion de l'animal.
D'après l'hebdomadaire britannique New Scientist, les rots et les pets des animaux d'élevages représenteraient 20 % des émissions mondiales de méthane. Pour mémoire, le méthane est un gaz à effet de serre 23 fois plus actif pour le réchauffement de la planète que le CO2 émit par les transports.
Alex Belvoit
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 27 septembre 2004 à 12:00
3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
Les derniers articles de l'auteur :
  • Isolant : quand le carton détrône le papier …
  • Les chemins ruraux sauvés par les sénateurs
  • Energie solaire : la révolution Rawlemon
  • Pas de commentaire à "Vacciner les ruminants pour lutter contre l'effet de serre"

      Laisser un commentaire

      Votre courriel ne sera pas affiché.