Protocole de Kyoto : les choses sérieuses vont commencer

Aujourd’hui s’ouvre à Buenos Aires la Xème Conférence des Nations unies pour les changements climatiques. Cette réunion, à laquelle participent 180 pays et de nombreuses organisations non-gouvernementales, sera la dernière avant l'entrée en vigueur du protocole de Kyoto, le 16 février prochain. La récente ratification de la Russie le rendant juridiquement contraignant, 7 ans après son écriture...

Le protocole de Kyoto va obliger le Canada, l'Europe, le Japon, la Russie, pour les principaux pays, à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) entre 2008 et 2012. Toutefois, ces réductions ne suffiront pas à réduire les rejets de CO2 et des autres GES à l’échelle de la planète. Cette première étape ne sera probablement que le début d’un long processus pour parvenir à une réelle baisse des émissions. L'enjeu est primordial et désormais reconnu par la quasi-totalité de la communauté scientifique.

Les 5% de réduction des GES que devront atteindre les signataires de Kyoto apparaissent désisoires au regard des 60% d'augmentation des émissions mondiales que prévoit l'agence internationale de l'énergie (AIE).
Les besoins croissants des pays en développement, nos habitudes en matière de transport, notre absence de politique visant à promouvoir les solutions les moins énergivores, continuent de gonfler la consommation mondiale d'énergie.
Si officiellement, les discussions vont se concentrer sur l’application du protocole, l’adaptation aux changements climatiques et la situation des pays en voie de développement, l'après Kyoto devrait faire l'objet d'âpres discussions pour préparer l'évolution du traité au-delà de 2012, date butoir fixée par le protocole de Kyoto.
Pascal Farcy
Article écrit par Pascal (voir la biographie)
le 06 décembre 2004 à 12:00
3131 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 1999
Les derniers articles de l'auteur :
  • Isolant : quand le carton détrône le papier …
  • Les chemins ruraux sauvés par les sénateurs
  • Energie solaire : la révolution Rawlemon
  • Pas de commentaire à "Protocole de Kyoto : les choses sérieuses vont commencer"

      Laisser un commentaire

      Votre courriel ne sera pas affiché.