Les coraux étouffent sous l’action de l’homme

Il faut des centaines de milliers d’années pour que se forment des squelettes de carbonate, qui donnent naissance aux récifs coralliens tels que nous les connaissons. Situés dans des zones côtières tropicales peu profondes, les coraux disparaissent, fragilisés notamment par l’acidification des océans et un processus de blanchissement qui sévit depuis 30 ans. L’augmentation des températures entraîne la production de toxines par les algues, sous l’action desquelles les coraux se décolorent, « comme s’ils avaient été trempés dans un bain d’eau de Javel ».

Mais selon une récente étude, menée par l’Institut Max Planck de microbiologie marine en Allemagne, le corail est victime d’une réaction en chaîne concentrant divers facteurs. Le dépôt d’une couche de deux millimètres de sédiments sur les coraux stoppe la lumière et le mécanisme de photosynthèse. Ce processus entraîne un appauvrissement en oxygène et des conditions d’acidité fatales au corail. Selon les chercheurs, l’apparition de ces phénomènes est due à l’industrialisation, la déforestation et l’agriculture intensive pratiquées dans les zones côtières.
Cécile Cassier

Pas de commentaire à "Les coraux étouffent sous l’action de l’homme"

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.