Faméliques, des rapaces ont succombé à la fraîcheur d’avril

La fraîcheur du mois d’avril 2012 a finalement fait des victimes. Les centres de sauvegarde de la faune sauvage ont recueilli onze circaètes Jean-le-Blanc, tellement dénutris qu’ils n’étaient plus en mesure de voler. Entre le 28 avril et le 2 mai, 4 individus ont ainsi été récupérés dans le Lot, 3 dans le Lot-et-Garonne, 1 dans les Landes, 1 en Haute-Vienne, 1 en Ardèche et 1 dans l’Hérault. Certains avaient trouvé refuge dans des jardins de particuliers. Sur l’ensemble, 5 sont morts avec pour cause évidente une très forte dénutrition. Les individus recueillis dans les Landes et en Haute-Vienne pesaient respectivement 830g et 1kg à leur arrivée. En moyenne, un Circaète pèse entre 1,5 et 2 kg.

Pas assez rapides pour capturer un rongeur, ces rapaces se nourrissent exclusivement de reptiles (serpents, lézards etc.). Frileux, les serpents ont préféré attendre la chaleur pour se montrer, d’où la carence en nourriture pour leurs prédateurs. Actuellement en phase de remise en état, les 6 rescapés devraient repartir rapidement. Mais on ignore combien d’individus sont morts sans avoir pu être secourus.
Cécile Cassier

Pas de commentaire à "Faméliques, des rapaces ont succombé à la fraîcheur d’avril"

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.