Changement climatique : que vont devenir les forêts françaises ?

Des chercheurs français (1) ont récemment établi 8 scénarii de réponse des forêts françaises au changement climatique, basés sur cinq essences forestières dominantes en France. La plupart des modèles s’accordent sur un recul des espèces de climat tempéré en plaine. Les essences d’hêtre et de chêne sessile dans les plaines de l’ouest, du sud-ouest et du centre sont particulièrement concernées. Mais des effets positifs se dessinent également. Le changement climatique pourrait, en effet, stimuler la croissance de certaines essences dans le nord, l’est et en montagne. Le chêne vert devrait ainsi trouver des climats favorables au nord de la région méditerranéenne d’ici 2050. Globalement, les modèles misent sur une progression des espèces d’arbres étudiées en altitude.

Si ces travaux apportent un nouvel éclairage, leurs conclusions demandent néanmoins à être relativisées. De l’aveu même des chercheurs, prédire l’impact du changement climatique sur la végétation reste une entreprise ardue. Elle appelle notamment à une meilleure connaissance des effets de l’augmentation de la teneur en CO2 atmosphérique sur la végétation. On sait ainsi que les fortes teneurs en CO2 peuvent protéger les arbres de la sécheresse.
Cécile Cassier
1- Les chercheurs sont issus de l'Université Paris-Sud, de l'INRA, du CNRS, du CEA, d'AgroParisTech et de l'Université Joseph Fourier de Grenoble. Leurs travaux ont été publiés dans la revue « Ecology Letters ».

Pas de commentaire à "Changement climatique : que vont devenir les forêts françaises ?"

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.