Brest s’équipe d’un téléphérique

[caption id="attachment_65279" align="alignnone" width="735"] téléphérique brest[/caption] Comme beaucoup de villes moyennes en France, Brest (140 000 habitants, 220 000 pour la communauté urbaine) n'est pas assez grande pour s'offrir un réseau de métro, mais elle est trop grande pour se passer d'un réseau de transports en commun performant. Dans la sous-préfecture du Finistère, on retrouve ainsi un réseau de bus de 14 lignes qui sillonnent la ville, et une ligne de tramway inaugurée en 2012. Pour les non-initiés, ce tramway avait d'ailleurs fait parler de lui il y a quelques temps puisque la métropole brestoise s'était associée à la communauté d'agglomération du Grand Dijon pour commander les mêmes tramways, et ainsi optimiser leurs coûts. Avec une ristourne de 25% négociée auprès d'Alstom, c'est ce que l'on appelle un joli coup. Malgré ce succès, Brest n'est pas rassasiée de sa faim de transports en commun. La raison, c'est qu'un nouvel éco-quartier est en train de sortir de terre, séparé du centre-ville puisque situé sur la rive opposée du fleuve Penfeld qui coupe la ville en deux. Sur cet ancien site de la Marine réaménagé s'élèveront bientôt une médiathèque, un multiplex de cinéma, un centre national des arts de la rue, 560 logements et 25 000 mètres carré de bureaux, commerces et services. Et pour relier ces deux centres nerveux de la métropole, les décideurs brestois ont décidé de s'équiper d'un téléphérique. Pour relier les points de départ et d'arrivée distants de 450 mètres, des cabines pouvant embarquer 40 personnes à la fois assureront le transit des 675 000 passagers annuels espérés. Il faudra cependant attendre 2015, et la fin de travaux estimés à 18 millions d'euros avant de pouvoir contempler la Penfeld d'un point de vue inédit à 60 mètres de hauteur. Le téléphérique urbain semble d'ailleurs faire des émules ailleurs dans le pays puisque quelques projets sont recensés, notamment à Poitiers où un candidat à la mairie entend imposer ce moyen de transport s'il venait à emporter la mise lors du prochain scrutin. Un projet est également en gestation dans le Val-de-Marne et permettrait de relier Créteil à Villeneuve-Saint-Georges sur 4,1 kilomètres. On est encore loin des 75 kilomètres du téléphérique de Massaoua à Asmara, en Erythrée, le plus long de son genre, construit dans les années 30 et détruit par les Anglais durant la seconde guerre mondiale…
Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 06 janvier 2014 à 06:14
123 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
Les derniers articles de l'auteur :
  • Demain – le FILM à voir !
  • un restaurant solaire, un projet fou ?
  • Demain, la Turquie chauffée à la pistache ?
  • 3 Réponses à "Brest s'équipe d'un téléphérique"

    • comment-avatar
      thierry thibault 9 janvier 2014 (11 h 17 min)

      ils ont des idées ,ces bretons

    • comment-avatar
      jean-Michel Hélary 9 janvier 2014 (13 h 30 min)

      Et les cyclistes, comment vont-ils faire? Seront-ils autorisés à utiliser le téléphérique avec leur monture?

    • comment-avatar
      jean+louis 12 janvier 2014 (12 h 28 min)

      les voiyageur auront une belle vue sur les ville

    Répondre à jean-Michel Hélary Cancel reply

    Votre courriel ne sera pas affiché.