Un virus inquiète des touristes du parc naturel californien de Yosemite

Selon le Centre fédéral de contrôle et de prévention des maladies américain (CDC) 10 000 personnes pourraient avoir été en contact avec un virus, dont les premiers symptômes font penser à une grippe mais qui peut s'avérer mortel. Les personnes potentiellement exposées au virus, l'auraient été entre le 10 juin et le 24 août dernier, dans une des tentes du Curry Village, un site d'hébergement du renommé parc national naturel de Yosemite, en Californie.

Véhiculé par la salive ou les excréments d'animaux, notamment des souris, le syndrome pulmonaire à hantavirus (SPH) nécessite un contact direct avec des éléments souillés pour se propager. De plus, il ne serait pas contagieux entre individus. Si ce mode de propagation limite de fait les risques, le virus n'est pas rare. On le trouve ainsi en France, dans le Nord-Est, sur des campagnols. Aux Etats-Unis, moins de 600 contaminations humaines ont été enregistrées en une vingtaine d'années, avec une issue mortelle dans un cas sur trois. Dans le cas présent, le CDC a révélé 6 contaminations, dont 2 décès.

Bien que le risque de contraction de la maladie soit minime, face à l'absence de traitement, les personnes concernées par l'alerte actuelle et présentant des symptômes proches d'une grippe, doivent être prises en charge rapidement pour éviter tout risque inutile.
Rémy Olivier

Pas de commentaire à "Un virus inquiète des touristes du parc naturel californien de Yosemite"

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.