Une louve abattue dans la Drôme

Un loup a été abattu ce matin par des gardes de l'ONCFS (office national de la chasse et de la faune sauvage), dans le cadre du dispositif mis en place au titre du 'plan loup' pour 2004.
Le loup a été tiré alors qu'il se situait sur son territoire de chasse, dans la Drôme, une zone à mouflons, à 280 mètres des gardes. Situé sur la commune de Bouvante, la zone était sans troupeau, les éleveurs les ayant redescendus des alpages, depuis septembre.
Le prédateur était une jeune louve d’environ 18 mois, seule au moment du tir, non suitée, c’est à dire non suivie de louveteaux, ni accompagné d'autres loups. Un premier examen a permis de constater qu'elle n’avait jamais mis bas. Le cadavre de la louve a été conduit pour des analyses et une expertise complète au laboratoire départemental.
C. Blachier, chef du service départemental de l'ONCFS Drôme, joint à cette occasion, a déclaré que suite à ce tir l'opération mise en place dans le cadre du plan loup 2004, dans son département, était close.
Ce tir de loup est le premier dans le cadre du plan loup 2004, présenté par le ministre de l'écologie actuel. Toutefois, nous sommes loin des dispositions annoncées initialement, lesquelles prévoyaient une autorisation de tir qu'en présence des moyens de protections pour les troupeaux attaqués.
Si le tir d'un loup attaquant régulièrement des troupeaux peut être compréhensible, l'élimination d'un animal isolé sans passif particulier l'est moins. Le tir de ce loup n'aura donc, probablement, comme conséquence que de creuser un peu plus l'écart entre les pro et les anti-loups qui ne manqueront pas de commenter l'affaire.
Pascal Farcy

Pas de commentaire à "Une louve abattue dans la Drôme"

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.