A Bordeaux, un magasin sans emballages !

  Jetez un oeil à votre poubelle ménagère. Qu'est-ce qui prend le plus de place ? Les restes de repas ? Non, évidemment. Ce sont les emballages ménagers, qui sont d'autant plus impressionnants qu'ils occupent un large volume. Entre les bouteilles en plastique, les pots de yaourt, les barquettes de viande en polystyrène, les cartons de céréales, et des centaines d'autres exemples, chaque Français trie en moyenne 45,2 kilos de déchets d'emballages ménagers par an. C'est Eco-Emballages qui le dit, une source plus que fiable. Cette masse de déchets, qui coûte des millions chaque année aux collectivités pour être traitée, pourrait pourtant aisément subir une belle cure d'amaigrissement si les distributeurs et les fabricants y mettaient du leur. Mais voilà, difficile pour eux de supprimer l'emballage des produits, qui compte pour une large part (parfois jusqu'à 60% !!!) dans le prix des denrées qui nous son vendues. Alors se passer des emballages, est-ce une utopie ? Pas vraiment, au moins pour les habitants de la ville de Bordeaux. En effet, le magasin "La Recharge", ne propose que des produits qui ne créeront aucun déchet d'emballages. Comment s'y prennent-ils ? Grâce à la vente en vrac tout d'abord. Pour les produits secs comme le riz, les céréales ou les pâtes, les clients apporteront leurs propres contenants pour se servir. Les lessives et produits d'entretien seront, eux, distribués par une pompe : charge au consommateur de venir avec sa bouteille dédiée. Mais le magasin ne limite pas son concept sans emballage aux produits secs et non périssables. Ainsi, des yaourts, du lait, de la charcuterie ou de la confiture seront également vendus dans des bocaux stérilisés et consignés. Une fois vidés, le magasin les récupère après vous avoir rendu votre consigne, les lave, et leur offre une nouvelle vie. Comme dans un magasin traditionnel, les rayons proposent un vaste choix, et les Bordelais trouveront ainsi également des biscuits, des oeufs, du pain, du miel, des jus de fruits, etc, etc… Le magasin, créé par deux jeunes entrepreneurs, sera le premier du genre sur le territoire français et cette expérience mérite d'être observée avec le plus grand intérêt. Et si, par leur réussite future, nos deux jeunes Bordelais forçaient tout le secteur de la grande distribution à se réorganiser ? Avant d'en arriver là, profitons simplement de l'instant présent et encourageons toutes celles et ceux qui lisent cet article et qui habitent la région bordelaise à aller encourager ce concept dès que possible. www.la-recharge.fr Photo : LucLegay/Flickr/CC https://www.flickr.com/photos/luc/3910103322
Article écrit par Benjamin (voir la biographie)
le 15 décembre 2014 à 11:19
123 articles publiés sur Univers-Nature, depuis 2013
Les derniers articles de l'auteur :
  • Demain – le FILM à voir !
  • un restaurant solaire, un projet fou ?
  • Demain, la Turquie chauffée à la pistache ?
  • 7 Réponses à "A Bordeaux, un magasin sans emballages !"

    • comment-avatar
      Christine 17 décembre 2014 (13 h 03 min)

      C’est pas un scoop, certains magasins bio militants le font déjà depuis longtemps !

    • comment-avatar
      Zourite974 17 décembre 2014 (21 h 39 min)

      Bonne chance à ces deux audacieux. Très bonne chance du fond du coeur!
      Notez tout de même que dans ma jeunesse, ce genre de commerce, ça s’appelait …une épicerie. Jusqu’à ce qu’un certain Leclerc s’avise de changer tout cela…On connait la suite.

    • comment-avatar
      guy 20 décembre 2014 (14 h 55 min)

      …le font déjà depuis longtemps !…

    • comment-avatar
      guy 20 décembre 2014 (14 h 59 min)

      …le font déjà depuis longtemps !… Cela était courant dans les années 50/60 et avant. Mais la société des « soi-disant » 30 glorieuses _*pour les riches*_ nous a persuadés que cela était ringard. Le manque de « pognon » fait réfléchir !!!

    • comment-avatar
      DUBAU 20 décembre 2014 (19 h 30 min)

      A GENERALISER RAPIDEMENT? LA CRISE PEUT Y ÊTRE FAVORABLE

    • comment-avatar
      C@t 21 décembre 2014 (0 h 26 min)

      @ Jenny Mosseray-wolf
      Bonjour, C’est le cas chez nous ! Lorsque nous étions 5 cela ne nous a pas gênés puisque nous faisons le tri…

    • comment-avatar
      aznb2011 28 décembre 2014 (12 h 05 min)

      tres bonne initiative, meme si celà existe déjà, mais un peu de pub, c’est bien, il faudrait aussi calculer sur un mois les economies

    Laisser un commentaire

    Votre courriel ne sera pas affiché.